Revue de presse du 20 juillet: le démantèlement d’un réseau de trafic d’êtres humains à la Une



Revue de presse du 20 juillet: le démantèlement d’un réseau de trafic d’êtres humains à la Une
Commençons les actualités du jour avec la UNE de LIBERATION qui annonce que la Dic a neutralisé 8 membres d’un réseau de trafic d’êtres humains vers les pays arabes. Selon le journal, ces 8 sénégalais arrêtés sont déférés devant le Procureur pour association de malfaiteurs, traite de personnes et complicité de traite de personnes. Dans cette même affaire, un ressortissant mauritanien, un marocain et d’autres membres du réseau formellement identifiés sont activement recherchés. Le journal ajoute que ce réseau a convoyé vers les pays arabes des dizaines de candidats qui se sont retrouvés en enfer alors qu’on leur faisait miroiter le paradis. C’est ce que dit le journal ENQUETE. Le journal qui a mené des investigations sur les conditions de vie des domestiques sénégalaises envoyées en Arabie Saoudite révèle qu’elles sont recrutées par des étudiants sénégalais établis là-bas. Ensuite, la réussite promise se transforme rapidement en cauchemar  qui a pour noms : viol, séquestration, exploitation, sévices corporels. Titre principal du journal sur cette affaire : « le sale business des étudiants sénégalais ».

Au passage retenez dans ces affaires judiciaires avec le journal ENQUETE que les confrontations démarrent le 26 juillet dans le dossier de l’imam Ndao et Cie qui sont inculpés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme, financement du terrorisme…

Pour l’histoire du « protocole de Rebeuss ». Le QUOTIDIEN renseigne que le président de la République a refermé « le protocole de Rebeuss » ouvert par le procureur de la République sur instruction du ministre de la Justice. Selon le journal, le chef de l’Etat a désavoué Me Sidiki Kaba qui ne l’avait pas curieusement saisi en prenant cette décision.

L’AS donne les raisons de la reculade, « les auditions ont été suspendues pour ne pas occulter le programme politique du président de la République qui tient le conseil des ministres délocalisé dans la banlieue ». Pour sa part, la TRIBUNE soutient que « c’est à cause de l’incompétence du parquet du tribunal de grande instance de Dakar et que la Crei qui est à l’agonie a été invitée à s’autosaisir ».

Pourtant pour WALFQUOTIDIEN, « le protocole de Rebeuss » fait l’affaire de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck. Cette affaire selon le journal, place l’ancien maire de Thiès au centre des débats et a fait de lui le principal opposant au chef de l’Etat. Le journal explique qu’à chaque fois qu’il est donné mort politiquement, il réussit la prouesse de rebondir.

Retenez sur cette affaire la publication de ce livre intitulé : Affaire Karim Wade/Macky Sall : La double victimisation gagnante de Maître Wade. Un livre du journaliste de WALFQUOTIDIEN, Mame Birame Wathie avec une préface de Sidy Lamine Niass. WALFQUOTIDIEN publie ainsi les bonnes feuilles de cette nouvelle publication.

Le dernier Conseil des ministres décentralisé est consacré à la région de Dakar. Selon SUDQUOTIDIEN, les besoins d’investissements de la capitale sont évalués à près de 823 milliards de FCFA. Ce montant sera soumis à l’approbation du Conseil des ministres prévu aujourd’hui à la salle du conseil municipal de Pikine. Sur ce même sujet OBS met à sa UNE, « 823 milliards FCFA pour soigner Dakar ».

Le SOLEIL parle à sa UNE du premier acte posé par le chef de l’Etat dans le cadre de ce conseil des ministres décentralisé, c’est l’inauguration à Sangalkam d’une usine de transformation de produits halieutiques par des promoteurs russes pour un coût de 15 milliards de fcfa.

Pour DIRECT INFO depuis son accession à la magistrature suprême, Macky Sall a tenu 165 conseils des ministres dont 13 décentralisés. Le cumul des sommes promises aux populations, se chiffre à plus de 4000 milliards si on prend en compte les 823 milliards octroyés à la région de Dakar. Mais résultat des courses selon le journal, il y a peu de réalisations. En tout cas pour le Premier ministre dans l’OBS, « les projets retenus dans les différents Conseils des ministres décentralisés ont connu un taux d’exécution de 55% ».

A la UNE du QUOTIDIEN, Malick Gackou soutient que « quand le président vient à Guédiawaye, c’est pour débaucher ». Pour le leader du Grand parti ce conseil des ministres décentralisé dans la banlieue est politique voire politicienne.

Les préparatifs de la mobilisation politique de cette descente du chef de l’Etat dans la banlieue a soulevé les démons de la division au sein de l’Apr. Selon l’OBS Mor Ngom et Farba Ngom chargés par le patron de l’Apr de distribuer l’argent de la mobilisation se sont heurtés aux partisans du ministre Abdoulaye Diouf Sarr. Les partisans du maire de Yoff considèrent qu’il revenait « au patron de l’Apr à Dakar» de donner à chaque commune sa part comme il avait réussi à le faire lors du Référendum. Le journal ajoute, que cette rencontre, entre les plénipotentiaires du parti et les partisans  du maire de Yoff qui s’est terminée en queue de poisson a mis le chef de l’Etat dans une colère noire qui a demandé à remettre finalement directement l’argent aux responsables de l’Apr des communes du département de Dakar. Titre du journal sur cette affaire : Macky Sall « retaille » Abdoulaye Diouf Sarr.

ENQUETE reparle du duel entre l’Artp et la Sonatel. Un combat de souveraineté selon le journal qui explique que le duel des gladiateurs auquel se livrent l’Artp et la Sonatel a pour enjeu le contrôle du secteur, celui qui sortira vainqueur sera le nouveau souverain des télécoms. Retenez dans le secteur avec la TRIBUNE qu’Orange annonce avoir réalisé avec son partenaire sénégalais Sonatel l’acquisition de 100% de l’opérateur mobile Airtel en Sierra-Léone.

SUDQUOTIDIEN réalise un dossier sur la maladie zika, « une maladie méconnue par les sénégalais » selon le journal. En cette période hivernale, la sensibilisation est de mise pour faire face à cette maladie présente au Cap-Vert et en Guinée Bissau.

Terminons avec Demba Bâ après sa fracture du tibia gauche, il  rassure sur RMC et repris par l’OBS, « je n’arrête pas ma carrière ».
 


Mercredi 20 Juillet 2016 - 09:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter