(Revue de presse du jeudi 13 octobre 2016) La marche de l’opposition autorisée



(Revue de presse du jeudi 13 octobre 2016) La marche de l’opposition autorisée
Au moment où « la guerre du Timis fait rage » (titre à la UNE de l’OBS), le SOLEIL informe en titre principal qu’en matière de découvertes de gaz, notre pays se placerait au 7ème rang mondial. Le journal cite radio France international (Rfi) qui explique que ces richesses nécessitent 5 à 7 ans pour leur exploitation et près de 10 milliards de dollars américains.

Sur ce sujet, le TEMOIN informe que pour la structuration du Comité d’Orientation Stratégique du Pétrole et du Gaz (COS-PETROGAZ), « Macky Sall zappe la société civile et l’opposition ». Selon le journal, il est juste préciser que le chef de l’Etat qui préside cette structure, peut inviter aux travaux du COS-PETROGAZ toute personne ou compétence utile à la réalisation de ses missions. Le TEMOIN ajoute que Macky Sall rate l’occasion de décrisper la tension notée dans le pays.

Pour le moment, le POP met à sa UNE « après la plainte de Timis et de Sall contre des membres de l’opposition de « Mankoo Wattu Senegaal », l’opposition enfonce le clou ». L’opposition maintient ses accusations et va enclencher à leur tour des procédures judiciaires. Une opposition qui considère dans le QUOTIDIEN que « Frank Timis a exécuté les menaces du Premier ministre et qu’elle ne va pas se laisser divertir par les provocations verbales ». Babacar Mbaye Ngaraf, président du mouvement « Alliance pour sauver le Sénégal », à la UNE de DIRECT INFO pense que le silence d’Aliou Sall est suspect et il ne comprend pas pourquoi c’est Frank Timis qui porte plainte à sa place ? Dans l’AS, le ministre de la Justice soutient que le droit sera dit suite à la plainte de Frank Timis. Me Sidiki Kaba invite aussi l’opposition à épargner le Sénégal de la malédiction du pétrole en se gardant de faire des déclarations sur le pétrole et le gaz, qui pourraient enflammer le pays. Dans ce même sillage et dans le SOLEIL, le Cardinal Théodore Adrien Sarr et Monseigneur Benjamin Ndiaye ont invité dans ce débat à la préservation de la paix sociale. Les deux religieux ont reçu la délégation du Conseil national des sages de l’Apr dans le cadre de leur tournée de clarification relatif au débat sur le pétrole.

Pour la marche de l’opposition, la réaction de Macky Sall est à la UNE de la TRIBUNE, « marchez ! ». Selon le journal, la marche a été autorisée avec une modification de l’itinéraire afin de permettre à ceux qui le désirent de vaquer à leurs occupations.

LIBERATION informe que l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye s’est caché derrière une société boîte à lettre pour réaliser son projet immobilier sur la Corniche Est de Dakar avec un financement obtenu de la BHS d’un montant de 1,9 milliards Fcfa. Le journal citant des sources révèle un détournement d’objectif car « le terrain sur lequel les résidences sont construites était un bail attribué à la Fondation Kéba Mbaye pour l’érection de son siège ».

WALFQUOTIDIEN revient sur les conséquences de la mutinerie de Rebeuss et c’est pour dire que c’est l’horreur au niveau des mutilés qui se trouvent au pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec. Le journal informe sur des  détenus atteints par balle au niveau de la tête, du thorax ou encore de l’œil, certains ont perdu l’usage de leurs jambes, d’autres sont paralysés ou dans le coma…

A la UNE du journal ENQUETE, « c’est le retour des profanateurs de cimetière à Pikine ». Selon le journal, deux tombes profanées ont été découvertes hier dans la matinée au cimetière de Pikine. Un fossoyeur est en garde à vue et l’enquête est ouverte.

Terminons avec SUDQUOTIDIEN qui réalise un dossier sur les difficultés du système éducatif sénégalais. Le journal relève 488 établissements sans électricité, 38 874 redoublants dans les établissements publics, sans compter le déficit persistant de manuels et la baisse du recrutement des enseignants…
 
 


Jeudi 13 Octobre 2016 - 09:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter