Revue de presse du jeudi 21 juillet 2016 : « Il pleut des milliards sur Dakar »



Revue de presse du jeudi 21 juillet 2016 : « Il pleut des milliards sur Dakar »
« Il pleut des milliards sur Dakar », ce titre du journal l’OBS résume l’actualité du jour qui tourne autour des résultats du dernier Conseil des ministres consacré à la région de Dakar. Dans les détails le POP, informe que le 14e et dernier Conseil des ministres décentralisé a vécu, hier, dans la région de Dakar, notamment à la mairie de la ville de Pikine. Un Conseil des ministres qui a duré plus de 7 tours d’horloge, et au sortir duquel, le président de la République a annoncé une enveloppe de 1800 milliards de FCFA pour la région de Dakar. Des milliards destinés à des projets et chantiers de grande envergure comme le Train express régional avec 14 gares et 475 bus diffuseurs. Dans ces projets, l’OBS met en exergue la construction d’un nouveau stade à Assane Diouf et la fermeture du canal de Rufisque.

Ce dernier Conseil des ministres a été l’occasion, selon le QUOTIDIEN, pour le chef de l’Etat de faire le bilan des engagements tenus lors des rencontres organisées depuis 2012 dans les régions. Macky Sall soutient ainsi que 61% des engagements pris hors de Dakar ont été réalisés.

A cet effet, le chef de l’Etat demande à l’opposition dans les colonnes de l’AS d’arrêter les critiques faciles et de se rendre à l’intérieur du pays pour constater de visu la matérialisation des promesses faites lors des différents conseils des ministres délocalisés.
Et lors du point de presse qui a suivi le Conseil des ministres d’hier, le chef de l’Etat, dans le SOLEIL, invite la presse à insister sur le débat économique à la place du débat politicien.

Mais de tous les investissements annoncés, WALFQUOTIDIEN avance qu’aucun investissement ne concerne la culture. Ainsi pour les artistes interrogés par le journal, « Macky et son gouvernement sont passés à côté ».

DIRECT INFO résume le discours du chef de l’Etat, « Macky Sall courtise la jeunesse et minimise le protocole de Rebeuss ». Pour la jeunesse, le journal fait allusion entre autres au stade Assane Diouf qui sera restitué à la jeunesse mais aussi la mise à la disposition de la jeunesse de la banlieue, d’un domaine agricole communautaire (Dac).

Pour le protocole de Rebeuss, le chef de l’Etat dans les colonnes du TEMOIN soutient que « ce débat n’a aucune utilité et que nous devons engager le pays dans des débats utiles à son développement ». L’opposition regroupée dans le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) pense que le procureur de la République devrait s’autosaisir des dossiers plus actuels issus de rapport 2015 de l’Ofnac mais aussi de l’affaire Bictogo, Mittal, contrats pétroliers et gaziers. Information dans le journal ENQUETE.

Dans un dossier consacré au « protocole de Rebeuss », SUDQUOTIDIEN met à sa UNE, « la justice se perd dans le protocole ». Dans ce dossier, Moussa Sarr, porte-parole de la LD soutient que la suspension des auditions donne une mauvaise image de la justice. Pour le journaliste Yoro Dia, l’arrêt des auditions montre que l’initiative ne revenait pas au Maître des poursuites. Enfin pour Boubacar Bâ du Forum du justiciable, la seule chose qui reste, c’est de mettre en place le jury d’honneur.

Dans le domaine de la justice, LIBERATION informe que l’arrestation de Lamine Diack en France est un scandale diplomatique entaché d’irrégularités car l’ancien président de l’Iaaf a été interpellé et interrogé sous le régime de la garde à vue alors qu’il voyageait avec un passeport diplomatique délivré par le Sénégal. Le journal, avec des documents à l’appui, soutient que Lamine Diack a été piégé par la police française avec la complicité du comité olympique et sportif français.

Dans le domaine de la justice toujours et chez notre voisin, WALFQUOTIDIEN parle du procès des opposants contre les réformes politiques en Gambie. Selon le journal, la Haute Cour de Banjul a condamné à trois ans de prison ferme, le chef de l’opposition Ousainou Darbo de l’Udp et ses 17 co-accusés. Ils étaient jugés pour plusieurs chefs d’inculpation, dont celui de « rassemblement illégal ».
 
 


Jeudi 21 Juillet 2016 - 09:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter