PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



(Revue de presse du jeudi 27 juillet 2017) C’est Macky Sall qui a financé la coalition « Mbollo Wade »



Pour la possibilité de voter avec un autre document autre que la carte biométrique, le journal ENQUETE informe que le Conseil constitutionnel a dit oui à Macky Sall. Selon le journal le Conseil s’est réuni hier jusque tard dans la nuit pour prendre cette décision. Ainsi sur présentation d’un récépissé le citoyen peut voter s’il présente une carte d’identité numérisée, une carte d’électeur numérisée, un passeport, un document d’immatriculation pour les primo-inscrits non détenteurs d’un des trois premiers documents administratifs.

C’est l’histoire de ces cartes qui  est à l’origine de la garde à vue du journaliste Mame Birame Wathie. Dans WALFQUOTIDIEN, on apprend que le  responsable de la rédaction du site internet du Groupe Walfadjri a refusé de donner ses sources  suite à la diffusion d’une vidéo montrant des cartes d’identité biométriques jetées sur l’autoroute à Rufisque. Le groupe de presse de Sidy Lamine Niass menace de marcher ce samedi jusqu’au palais.

L’OBS réalise un dossier sur les investis des partis de l’opposition ou coalitions ayant migré vers la mouvance présidentielle. Le journal donne l’exemple d’Aminata Lô Dieng investie sur la liste nationale de la coalition gagnante Wattu Senegaal, Sadibou Niassy, tête de liste départementale de la coalition d’Abdoul Mbaye et d’autres responsables de cette entité sont aussi débauchés par le camp présidentiel… Quand le psychologue Serigne Mor Mbaye et l’analyste politique Ibou Sané relèvent la recherche de dividendes et un manque de valeurs et de convictions fortes, l’expert en questions électorales Ndiaga Sylla souligne que c’est une situation qui n’est pas prévue par le Code électoral.

 


D’ailleurs dans VOX POPULI, on apprend que Clédor Séne a diffusé un enregistrement sonore datant du mois de février. Dans l’élément Pape Samba Mboup révèle que  c’est Macky Sall qui a financé la coalition « Mbollo Wade » et qu’ils ont reçu 500 millions de FCFA des mains de Macky Sall pour battre campagne. Comme autres révélations, on apprend le projet de gouvernement d’union nationale, des responsables libéraux qui émargent au palais, Macky Sall qui donne chaque mois 500 000 FCFA à Farba Senghor, Abdoulaye Faye, Condetto Niang. Dans l’enregistrement, Papa Samba Mboup cite ceux qui sont avec eux dans ce projet : Aïda Mbodji, Abdoulaye Faye, Condetto Niang, Binta Thiaw, Mamadou Lamine Dramé, Samuel Sarr, Mamadou Lamine Massaly…

Ce sont de pareilles démarches que dénonce l’ancien ministre Thierno Alassane Sall. L’ancien ministre de l’Energie parle d’entreprise d’affaiblissement de notre démocratie et de nos institutions.  Celui qui annonce sa démission de l’Apr à la UNE du journal LES ECHOS, parle de la poursuite de son combat dans un cadre politique qui sera présenté prochainement. Le TEMOIN qui constate une démission à quatre jours des législatives, parle d’un « sall » coup pour Macky Sall.

Sur le terrain de la campagne, SUDQUOTIDIEN informe que c’est le dernier virage et la cadence s’accélère avec les sorties des grandes coalitions à Dakar. A la UNE du SOLEIL et de l’AS, la tête de liste nationale de la mouvance présidentielle, Mahammad Dionne répond à Wade, « pas de débat avec un homme appartenant au passé ». 

A La UNE de DIRECT INFO, c’est Serigne Saliou, fils du khalife général des Mourides qui déclare que « Cheikh Sidy Mokhtar n’a donné aucune consigne de vote ».

D’autres sujets dans la presse du jour. A la UNE de DAKARTIMES on apprend que le bonus de signature a été supprimé dans le Code pétrolier du Sénégal depuis 1998 mais des sociétés continuent à le verser. Le journal parle ainsi d’infraction grave qui laisse apparaître un corrupteur (la société) et un corrompu (l’autorité signataire qui peut-être le Directeur de Pétrosen ou le Ministre de l’Energie).

A la UNE du QUOTIDIEN on apprend la visite au Sénégal de l’homme d’affaires camerounais Baba Ahmadou Danpullo. Il sera à la tête d’une forte délégation d’investisseurs et d’opérateurs économiques. Selon le journal les opportunités d’investissements dans divers secteurs porteurs au Sénégal seront présentées.

Terminons avec LIBERATION  qui informe que l’affaire de la petite fillette de 5 ans qui insultait sur Facebook a été traitée dans la plus grande discrétion par la Section de Recherches de la Gendarmerie. Selon le journal, la maman qui a tourné et posté la vidéo a été arrêtée en même temps que son fils et ses deux voisins présents lors du tournage. 


Jeudi 27 Juillet 2017 - 11:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter