(Revue de presse du jeudi 29 juin 2017) Prorogation des cartes d’identité numérisées ?



(Revue de presse du jeudi 29 juin 2017) Prorogation des cartes d’identité numérisées ?
Divers sujets à la UNE de la presse du jour. Commençons d’abord avec le report pour aujourd’hui de la descente de la délégation gouvernementale à Oudalaye. VOX POPULI informe que c’est la conséquence des fortes précipitations qui s’abattent sur le ferlo depuis 72 heures et qui empêchent l’hélico du ministre de l’Intérieur de rejoindre la zone sinistrée. Le journal ajoute même que les autorités administratives locales embourbées sur des pistes boueuses étaient obligées de rebrousser chemin. C’est l’inquiétude aussi dans la banlieue avec les fortes pluies qui s’annoncent. DIRECT INFO qui le dit, soutient que « la psychose s’empare des populations de la banlieue ».

La TRIBUNE pense qu’on va vers une troisième prorogation de nos actuelles cartes d’identité numérisées qui arrivent à expiration ce 30 juin. Le journal qui constate le retard dans la confection et la distribution des nouvelles cartes biométriques, parle d’une situation qui met à nu l’incompétence du gouvernement incapable d’assurer un service public de qualité à ses citoyens malgré les milliards dépensés pour la confection de ce précieux sésame. Non loin de cette actualité, le QUOTIDIEN informe que la Commission de protection des données personnelles (Cdp) par la voix de son directeur des affaires juridiques, Mamadou Niane, soutient qu’elle n’a pas ordonné le retrait des listes des candidats aux législatives du site de la Direction générale des élections (Dge). Le journal qui relève que cette dernière soutenait le contraire la semaine dernière, pense que cela jette un flou total sur les raisons qui ont conduit au retrait des listes du site de la Dge.

Pour l’organisation des élections, ENQUETE parle d’une fuite en avant des autorités. Selon le journal, en demandant à la Commission électorale nationale autonome (Cena) et aux acteurs politiques de trouver des points de convergences pour un bon déroulement des législatives, le président de la République semble fuir le dialogue avec son opposition. Pour l’enseignant-chercheur à l’Ugb, Moussa Diaw, « il y a un manque de volonté de la part de la majorité de discuter avec l’opposition » là où l’analyste politique, Dr Ousmane Bâ relève que « le chef de l’Etat a raté une occasion de dialoguer avec les acteurs politiques ».

C’est Macky Sall qui est à la UNE de l’AS. Le journal informe qu’il dresse ses troupes contre Idy même s’il ne l’a pas nommément cité. C’était lors d’une audience nocturne au Palais dans la nuit du mardi au mercredi dernier avec des responsables de l’Apr de Thiès et des mouvements de soutien affiliés à la majorité. Au cours de la rencontre, le Premier ministre est longuement revenu sur les réalisations du gouvernement dans la région. On apprend dans le TEMOIN que « bon nombre de thiessois trouve que la pléiade d’hommes politiques, dans le camp présidentiel, constitué pour l’essentiel de ministres, députés, PCA, DG de sociétés nationales, parait électoralement très légère et politiquement inefficace pour venir à bout de Idy ». LES ECHOS ajoutent qu’à la fin de la rencontre, le chef de l’Etat a remis 15 millions à la délégation de 55 personnes.

Dans la même veine, WALFQUOTIDIEN parle des audiences et de la distribution d’argent au Palais. Selon le journal, pour calmer les frustrés des investitures de sa coalition, le chef de l’Etat reçoit et distribue des bonbons à tout va. WALFQUOTIDIEN voit là une générosité envers des gens déjà grassement rétribués par l’Etat qui fausse l’esprit des fonds spéciaux.

Contradiction entre majorité et opposition sur la publication du rapport sur les réalisations des engagements pris lors des conseils des ministres décentralisés à la UNE de SUDQUOTIDIEN. Quand le député Abou Mbow soutient que cela prouve que le régime s’occupe du quotidien des sénégalais. Son collègue Mamadou Lamine Diallo de Tekki parle d’une stratégie orchestrée par le Premier ministre pour détourner l’attention de l’opinion sur des questions plus importantes. LE SOIR sur ce même sujet citant des sources, rapporte que « le président de la République s’acquitte ainsi d’une bonne partie des promesses faites aux populations du Sine Saloum, lors des conseils des ministres décentralisés tenus à Fatick et Kaolack ». Le journal annonce que le chef de l’Etat est attendu dans la zone la semaine prochaine pour  remettre des clés de voiture aux transporteurs de Fatick, inaugurer le tronçon Fatick-Kaolack, et celui entre Dinguiraye- Poste Keur Ayib,  de même que Passy et Keur Waly Ndiaye  avant de poser la première pierre du pont Fatick- Foundiougne.
 
LES ECHOS annoncent l’arrivée de Wade pour le 5 juillet. Il va débarquer en jet privé prêté par un ami. « Il tiendra 8 meetings et démarrera sa campagne par Mbacké », écrit le journal.

L’OBS réalise un dossier sur le grand bluff autour des logements sociaux au Sénégal. Acquérir un logement n’est pas donné alors que la vocation du logement social c’est d’offrir un toit à tous ceux qui peinent à se loger de façon décente dans les conditions du marché. Selon le Directeur de la promotion et de l’habitat social, Mamadou Lamine Diouf, l’objectif c’est d’avoir des logements sociaux compris entre 8 et 10 millions.

Le chef de l’Etat veut atteindre l’objectif de 60% d’électrification rurale d’ici 2019. C’est dans le Plan d’urgence d’Electrification rurale. Hier en Conseil des ministres, le SOLEIL rapporte que le président de la République a demandé au Premier ministre, d’engager dans les meilleurs délais un audit exhaustif des concessions d’électrification rurales conçues par l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser).
 


Jeudi 29 Juin 2017 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter