(Revue de presse du lundi 14 août 2017) Air Sénégal Sa : Le Directeur général relevé de ses fonctions



(Revue de presse du lundi 14 août 2017) Air Sénégal Sa : Le Directeur général relevé de ses fonctions
Le sport fait la course devant l’actualité du jour. Mais commençons avec l’OBS qui donne les détails de l’enquête technique sur l’abordage entre l’appareil de la compagnie privée « Sénégalair » et celui de la compagnie aérienne « Ceiba » qui a coûté la vie à 7 personnes le 5 septembre 2015. Des conclusions du Bureau d’enquête et d’analyse, on retient avec le journal, « la surexploitation de l’appareil de Sénégalair qui était l’unique avion de la compagnie et qui n’était pas régulièrement entretenu en dépit de plusieurs recommandations fournies au terme d’inspections techniques. Les sources du journal ajoutent que le copilote de l’appareil ne remplissait pas les conditions préalables pour piloter sous l’immatriculation sénégalaise à cause du non-respect de la procédure de validation de sa licence. Enfin les sources du journal soutiennent que l’altimètre défectueux qui faisait sortir l’avion de son niveau normal de vol est la principale cause de l’accident.

On reste avec le milieu aéroportuaire avec le journal LES ECHOS qui informe que le Directeur général de la compagnie Air Sénégal Sa en gestation, Mamadou Lamine Sow a été relevé de ses fonctions jeudi 10 août lors d’une réunion du Conseil d’administration. Il devient le Président du Conseil d’administration à la place de Thierno Niane, Directeur général de la Caisse de dépôt et Consignation. Le journal rapporte que le nouveau Directeur général est le français Philippe Bohn, un ancien d’Airbus cité dans le scandale du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy.

LIBERATION revient sur  l’achat par Locafrique Holding de Khadim Bâ des parts de Saudi Bin Laden Group dans le capital de la SAR. Selon le journal sa venue devrait mettre fin à une situation scandaleuse qui a toujours caractérisé la gestion de la SAR. Le journal parle des deux derniers Conseils d’administration qui ont constaté que la société qui fait un chiffre d’affaires de 400 milliards de FCFA et un résultat opérationnel de 12 milliards s’est retrouvée avec un résultat net de 7 millions de FCFA. Pour sa part DIRECT INFO se demande qui est derrière Khadim Bâ, le PDG de Locafrique ? En tout cas selon le journal le rachat par cette société des parts de Saudi Bin Laden Group risque de mettre la République sens dessus-dessous très prochainement.

DAKARTIMES parle d’une enquête bouclée au niveau de l’Ofnac suite à une plainte sur le montage financier et l’actionnariat de la Banque de Dakar (BDK) qui selon le journal appartient à Timis Corporation. Questions du journal : que cache-t-on ? Qui veut-on protéger ? C’est parce que le journal constate que l’enquête est bouclée mais l’Ofnac traine les pieds depuis trois ans.

C’est aujourd’hui le troisième anniversaire de la mort de l’étudiant Bassirou Faye à l’Ucad. WALFQUOTIDIEN parle de trois ans de mystère avec Sidy Mouhamed Boughaleb condamné à 20 ans de travaux forcés par la Chambre criminelle dans cette affaire et qui attend toujours son procès en appel.

Pour l’assassinat du taximan Ibrahima Samb au mois d’octobre dernier, ENQUETE informe que le maître des poursuites a fait son réquisitoire définitif et demande que l’inculpé Ousseynou Diop soit renvoyé devant une chambre criminelle pour assassinat.

A la UNE de l’AS, on apprend que « les terroristes frappent encore Ouagadougou ». Le bilan de l’attaque d’hier aux environs de 21h du restaurant Istanbul situé sur l’avenue Kwame Nkrumah fait pour le moment 17 morts et huit blessés.

Dans le SOLEIL, on peut voir un large dossier sur les confessions et convictions des victimes de mines en Casamance. « En Casamance, à Ziguinchor comme dans le village de Boffa, près de la frontière avec la Guinée-Bissau, les victimes des mines anti-personnelles tentent de revenir à la vie », écrit le journal. Propos de Mamadou Diallo du Centre national d’action anti-mines au Sénégal basé à Ziguinchor, « on peut acheter une mine à 500 Fcfa mais pour l’enlever, il faut 1,5 million de Fcfa ».

A la UNE de SUDQUOTIDIEN et de VOX POPULI, on parle de l’élection de Me Augustin Senghor samedi dernier à la tête de la Fédération sénégalaise de football pour un troisième mandat de quatre ans. Il a recueilli les 260 voix contre 151 pour Mbaye Diouf Dia qui était son unique challenger après l’élimination de l’ancien président de la Ligue professionnelle Louis Lamotte arrivé en troisième position du premier tour du scrutin.

Le TEMOIN parle d’une autre AG, celle de l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) prévue du 18 au 20 août. Selon le journal, le président Maguette Diop veut un second mandat mais les juges Marième Diop et Souleymane Téliko sont en embuscade pour la faire trébucher…

A la UNE du QUOTIDIEN, on retrouve le ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo. Le journal soutient qu’Abdoulaye Daouda Diallo déroute et divise et explique que « si sa neutralité fait débat, son management en a pris un sacré coup lors des Législatives du 30 juillet. Au point qu’on se demande s’il fera partie du prochain gouvernement ».
 
 


Lundi 14 Août 2017 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter