PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



(Revue de presse du lundi 14 novembre 2016) Karim Wade compte bien jouer un rôle dans les législatives de 2017



Les journaux WALFQUOTIDIEN et DIRECT INFO font leur UNE sur la libération de Karim Wade. Selon WALFQUOTIDIEN, « la thèse du deal se confirme » dans cette affaire. Ces publications reprennent une enquête de Jeune Afrique qui parle du respect par Karim Wade de deux clauses principales de l’accord informel qui le lient au Sénégal via Cheikh Tamim Ibn Hamad Al Thani du Qatar : « s’éloigner quelques mois du Sénégal et s’abstenir provisoirement de toute forme d’expression politique ». Mais selon ses proches, « Karim Wade est en relation permanente avec le Sénégal et la diaspora, de la Chine à l’Amérique du Sud » et compte bien jouer un rôle dans les législatives de 2017.

Pour ces législatives, Bruno D’Erneville, à la UNE de SUDQUOTIDIEN prédit de grandes surprises. L’ancien candidat malheureux à la dernière présidentielle a prédit une redistribution des forces politiques au profit des nouvelles formations politiques à la sortie des législatives de 2017.

Le chef de l’Etat lui a reçu vendredi dernier, la médaille du leadership de la Chambre de commerce des Etats-Unis, une structure qui représente 80% des entreprises privées américaines. C’est le sujet à la UNE du SOLEIL qui ajoute qu’à l’occasion, Macky Sall a encouragé le privé américain à investir au Sénégal.

Une autre préoccupation du chef de l’Etat à la UNE de l’OBS : la candidature d’Abdoulaye Bathily pour la présidence de la Commission de l’Union Africaine. Selon le journal, Macky Sall veut en faire une affaire personnelle, un défi personnel à relever coûte que coûte. L’OBS informe que le président de la République vient d’envoyer un commando de ministres un peu partout en Afrique pour défendre, arguments à l’appui, la candidature de Bathily auprès de toutes les diplomaties africaines.

On reste avec l’OBS qui soutient que la nouvelle compagnie aérienne est déjà en zone de turbulence avec le Roi Mohamed VI qui a réussi à faire revenir la RAM dans le capital d’Air Sénégal Sa. Alors que pour le journal, c’est la compagnie aérienne qui était à l’origine du dépôt de bilan d’Air Sénégal international. Aujourd’hui des experts confient au journal qu’Air Sénégal peut coopérer avec la RAM mais les marocains ne doivent pas en être les actionnaires majoritaires.

ENQUETE réalise un dossier sur l’aviculture au Sénégal. Titre du journal : « le grand boom ». Avec 201 milliards de FCFA d’investissement, le secteur emploie entre 20 000 et 30 000 personnes grâce à un chiffre d’affaires ayant connu une croissance de 179% entre 2000 et 2013. Cela donne une idée de la bonne tenue de ce secteur depuis que le Sénégal a interdit les importations de poulets. Seulement des importations frauduleuses persistent et si les APE entrent en vigueur tout risque de s’effondrer, explique Gora Faye, de la Fédération des acteurs de la filière avicole (FAFA).

Le QUOTIDIEN revient sur les saccages d’une école et d’un poste de gendarmerie en réhabilitation à Guet-Ndar. Conséquence pour ce qui est de l’école : plus de 2000 élèves dans la rue. Le journal parle « de vandales qui protestaient contre la démolition de deux mosquées sur la berge fluviale dans le cadre d’un projet d’assainissement de la ville ». Titre à la UNE du journal, « Folie à Guet-Ndar ».

Terminons avec LIBERATION qui parle des arrestations tous azimuts au café de Rome. Les personnes arrêtées ont durant des mois détourné grâce à un système sophistiqué la moitié des recettes journalières. Les employés sont en garde-à-vue à la Dic.
 
 


Lundi 14 Novembre 2016 - 08:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter