(Revue de presse du lundi 27 février 2017) Macky Sall a bénéficié de la caisse d’avance de Khalifa, selon Ouza Diallo



(Revue de presse du lundi 27 février 2017) Macky Sall a bénéficié de la caisse d’avance de Khalifa, selon Ouza Diallo
Week-end politique, presse du lundi politique ! Mais commençons par la UNE de VOX POPULI qui parle de week-end macabre à Dakar avec surtout cet étudiant marocain tué à la Zone B par des agresseurs à bord de trois scooters dans la nuit du samedi à dimanche vers 3h. Mazine Chakiri qui s’apprêtait à soutenir sa thèse de Doctorat pour rentrer au Maroc dans un mois a été poignardé.

Le SOLEIL met en exergue l’appel des autorités pour l’implication des chefs religieux dans la protection du Sénégal contre le terrorisme. C’était lors de la cérémonie officielle bouclant les activités marquant la commémoration de la naissance de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké dit Magal de Mbacké Cadior. Le ministre Aly Ngouille Ndiaye qui était à la tête de la délégation a loué les vertus de l’islam soufi pratiqué au Sénégal.

LES ECHOS pensent que le MFDC  est vraiment déterminé à aller vers la paix. Selon le journal,  il y avait toutes les composantes du mouvement même la branche favorable à Salif Sadio lors d’un conclave hier à Ziguinchor. LES ECHOS soutiennent que c’est là certainement une conséquence de l’éviction de Yaya Jammeh. D’ailleurs dans ce pays, le journal annonce un début de purge dans son armée avec le chef d’état-major Badjie, les généraux Savage et Sowe, l’ancien ministre de l’Intérieur Ma Bah qui ont été envoyés à la retraite anticipée.

SUDQUOTIDIEN réalise un dossier sur le débat autour de la suppression du FCFA. Le débat a été relancé en juillet 2015 à la suite du feuilleton relatif à la sortie de la Grèce de la zone euro et s’intensifie de plus en plus en 2016 avec le fameux « Brexit ». Au total, le journal rapporte que des économistes démontent les arguments avancés par les partisans d’une telle option.

Pour la politique, ce sont les violences entre partisans de Sidiki Kaba et de Khalifa Sall, qui occupent une bonne place dans la presse du jour. Le QUOTIDIEN qui met à sa UNE, « la violence se lève à l’Est » informe qu’il y a eu entre 2 et 4 blessés et que Barthélémy Dias accusé d’avoir sorti son arme a refusé de déférer à la Police. En tout cas, Khalifa Sall entend poursuivre sa tournée dans la zone.
Des tournées qui ne sont pas du goût d’Ousmane Tanor Dieng qui trouve dans l’AS inacceptable que des personnes qui occupent de hautes responsabilités organisent  des manifestations au nom d’un autre mouvement. Par conséquent il renseigne que le Conseil de discipline de leur parti sera saisi de cette question. Tout de même le secrétaire général du parti socialiste annonce que des bonnes volontés sont en train de s’investir pour des retrouvailles.

DIRECT INFO résume ainsi le week-end politique : « Fatick : Invasion libérale et riposte du Dr Cheikh Kanté », « Mbour : Me Youm surclasse le Dg de l’Adm et décapite le Pds », « Podor : Visite du président Macky Sall : Moustapha Diop en éclaireur ».
Sur la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, LIBERATION annonce que le compte à rebours a commencé car une information judiciaire pour association de malfaiteurs, détournements de deniers publics, escroquerie aux deniers publics, faux et usage de faux entre autres délits va être ouverte probablement cette semaine.

Pour cette caisse d’avance, l’artiste Ouza Diallo dans la TRIBUNE avance que « dans l’entre deux tours de la présidentielle de 2012, Khalifa Sall m’a remis de fonds substantiels, tirés de la caisse d’avance de la ville de Dakar, pour que je batte campagne en vue de l’élection de l’actuel président. Je lui recommande, en ce sens de savoir raison garder et de ne pas verser dans un acharnement contreproductif pour lui ». En tout cas,  Ousmane Tanor Dieng dans l’OBS précise que « les dépenses des caisses d’avance des mairies ne sont pas comparables aux fonds politiques du chef de l’Etat ». A la UNE du journal ENQUETE, Benoît Sambou avance que « Khalifa Sall n’est pas le seul concerné. D’autres maires seront interpellés ». Et déjà dans WALFQUOTIDIEN l’ancien maire de Saint-Louis soutient qu’il n’est convoqué nulle part à propos de sa gestion. Cheikh Bamba Dièye dans une longue interview lance que « nous désespérons de Macky…, Macky a trahi… ».
 
 


Lundi 27 Février 2017 - 08:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter