(Revue de presse du mardi 01 Août 2017) Yérim Sow, « homme de paille de Free » dans l’acquisition de Tigo ?



C’est la prolongation des Législatives dans la presse du jour. Le QUOTIDIEN informe que c’est la proclamation définitive des résultats qui va séparer la coalition BBY et la coalition Manko à Dakar. En attendant, le journal ajoute que chaque partie crie victoire. Ce qui fait dire à SUDQUOTIDIEN, que « c’est le temps de la contestation ». Si le TEMOIN parle de l’incertitude qui prévaut toujours à Dakar sur les résultats, LIBERATION soutient « une victoire capitale de Benno à Dakar ». Selon le journal les chiffres provisoires confirment que la bataille de Dakar a été rude mais gagnée au final par BBY avec au moins une différence de 3000 votants.

Pour les vaincus, l’OBS informe que la déception, l’angoisse et la crainte sont les sentiments les mieux partagés pour certains. Tandis que pour d’autres, il y a comme de la satisfaction dans l’air. Dans cette même veine, ENQUETE parle même « des abusés ». Selon le journal, « alors qu’Idrissa Seck, Malick Gakou et autres Baldé voient le Palais s’éloigner, certains comme Abdoul Mbaye devront repasser encore, le test de popularité étant non concluant ».

Pour le Pds, WALFQUOTIDIEN soutient que Wade a permis à son parti de rester dans le jeu politique. Avec l’essentiel de ses ténors qui ont connu des déconvenues dans leurs bases, le Pds serait enterré si le prophète du Sopi n’avait fait le tour du pays à 92 ans.
De façon générale, VOX POPULI liste les faits qui ont perdu l’opposition et ses ténors. Le journal parle de la dispersion de voix, des querelles de positionnement, des débauchages tous azimuts de ses membres qui ont permis à la mouvance présidentielle de survoler les élections en remportant 42 départements sur les 45 que compte le Sénégal.

Pour l’organisation, DIRECT INFO pense que l’heure est au bilan après le constat d’un échec patent. Pour des élections mieux organisées, par conséquent plus crédibles et plus transparentes, une commission indépendante de tout pouvoir semble plus viable d’où l’urgence de l’institution d’une Commission nationale électorale indépendante (CENI). Pourtant dans l’AS, la mission des observateurs de la communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) juge crédible le scrutin. Le chef de la délégation, soutient que les défaillances relevées n’ont pas entaché la fiabilité du scrutin.

L’autre sujet de l’actualité concerne l’achat de Tigo par Wari. Les ECHOS informent que Millicom résilie le contrat avec Wari. Selon le journal, Tigo Sénégal explique que Wari de Kabirou Mbodji a peiné à apporter le financement requis. Pour DAKARTIMES ce sont les français de Free qui sont à l’origine de cette rupture abusive de ce contrat qui pourrait atterrir au Tribunal du commerce. Le journal pense que Yérim Sow est un homme de paille dans cette affaire, enrôlé juste pour faire croire à l’opinion que c’est un sénégalais qui remplace un autre sénégalais dans l’acquisition de l’opérateur téléphonique.

Terminons avec le SOLEIL qui parle de l’installation à l’Aéroport de Dakar d’un nouveau scanner corporel pour renforcer davantage le dispositif sécuritaire en place. Le journal explique que ce matériel remis aux autorités aéroportuaires par l’ambassade de la Grande Bretagne au Sénégal est le fruit du partenariat entre la cellule aéroportuaire anti-trafics (Caat) de Dakar et « Uk Border Force », la police des frontières de la Grande Bretagne.
 
 


Mardi 1 Août 2017 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter