(Revue de presse du mardi 02 mai 2017) Sidy Lamine Niass plaide pour la libération de Khalifa Sall et d’imam Ndao



(Revue de presse du mardi 02 mai 2017) Sidy Lamine Niass plaide pour la libération de Khalifa Sall et d’imam Ndao
La célébration de la fête du travail et le  maire de Guédiawaye, Aliou Sall partagent la UNE de la presse du jour.

Pour le 1er mai, le président de la République Macky Sall a rappelé, dans le SOLEIL,  la très forte volonté de l’Etat d’asseoir un climat de sérénité et de dialogue à la fois avec le monde syndical et le patronat. Le chef de l’Etat qui recevait les cahiers de doléances des différentes centrales syndicales, a soutenu que « nous sommes liés par l’obligation de développer le pays et de partager le fruit de nos labeurs de la façon la plus équitable ». Dans l’AS, le chef de l’Etat répondant à une interpellation sur la question de la rémunération dans la Fonction publique, trouve qu’elle est injuste avec une aggravation par la masse salariale estimée à 800 milliards alors que les recettes fiscales font 1900 milliards. Macky Sall trouve que cela ne peut pas continuer. L’OBS rapporte la solution du chef de l’Etat face à cette situation, « rémunérer les travailleurs de la Fonction publique les plus performants et renvoyer ceux qui ne font rien ». Pour le secteur privé qu’il présente comme « le générateur d’emplois », le chef de l’Etat soutient que « sur les 1577 milliards d’investissement public, les 70% proviennent du secteur privé national ». Dans SUDQUOTIDIEN, le chef de l’Etat demande de mettre en avant le dialogue social afin d’améliorer les conditions des travailleurs.  

Les travailleurs des Aéroports du Sénégal (ADS) ont célébré la fête. Seulement, le QUOTIDIEN informe que « derrière le festin se cache une inquiétude ». Ces agents exigent un reversement total du personnel des ADS dans le nouvel aéroport de Diass là où les futurs gestionnaires utilisent le mot « recrutement ». Sur un autre plan, le coordonnateur de l’intersyndicale, Serigne Moustapha Gaye dit Mara explique dans le journal que l’Etat a pris tout simplement en compte les travailleurs permanents alors qu’il y a des temporaires qui ont fait plus de 20 de service. Dans le QUOTIDIEN comme dans LES ECHOS, le Directeur général des ADS, Papa Maël Diop, se présente comme l’avocat des travailleurs et promet la protection de leurs acquis et des bonnes dispositions qui vont être mises en œuvre pour réussir le transfert vers Diass.  En parlant de cet aéroport, retenez dans l’AS que le ministre du Tourisme et des Transports Aériens, Maïmouna Ndoye Seck, soutient que les travaux sont pratiquement terminés et elle espère voir le premier vol le 7 décembre 2017. Elle a proposé la date au chef de l’Etat car c’est la date de la signature de l’accord de Chicago pour les transports aériens. Toujours dans ce secteur, la TRIBUNE parle d’un trafic aérien menacé à l’aéroport de Dakar avec des travailleurs de la Senegal Handling Service (SHS) qui accusent leur Direction de les flouer dans une affaire de gros sous. Ils dénoncent une opposition de la direction qui les empêche de vérifier les comptes de la société alors qu’ils sont actionnaires à 10%.

En politique, Aliou Sall qui veut demeurer tête de liste de Bby à Guédiawaye, demande dans le QUOTIDIEN au chef de l’Etat de revoir sa décision au nom de ceux qui lui font confiance. Il accuse des comploteurs au Palais d’être derrière la décision du chef de l’Etat. Dans VOX POPULI, il déclare, « il y a des laboratoires au Palais spécialisés en construction d’idées saugrenues ». Pour le moment, dans l’OBS, il maintient sa candidature en précisant qu’il n’est pas prêt à défier le chef de l’Etat qui selon lui n’a pas pris aucune décision. Il lui a juste demandé s’il pouvait retirer sa candidature et comme les populations ont dit non, il maintient cette candidature. DIRECT INFO pense que si cette candidature est maintenue, « le risque est grand de voir le président de la République perdre de son autorité. Et l’opposition trouvera là un filon pour déstabiliser Macky et ses alliés ».

Retenez avec ENQUETE que c’est aujourd’hui que la Chambre d’accusation de la cour d’appel de Dakar va statuer sur la  demande de liberté provisoire du maire de Dakar et ses co-prévenus. Dans WALFQUOTIDIEN, Sidy Lamine Niass plaide pour la libération de Khalifa Sall et d’imam Ndao. Il l’a dit hier au chef de l’Etat au cours d’une audience où il a présenté des ouvrages de son père que Walfadjri Edition vient d’éditer.

24HEURES revient sur les accusations du « y en a marriste », Thiat qui parle d’un deal entre le Sénégal et l’Allemagne. Ce pays va ainsi expulser 300 sénégalais moyennant 1,8 milliards d’euro. Le Directeur des Sénégalais de l’extérieur dément et annonce une plainte contre Thiat.

Terminons avec LIBERATION qui parle du Fisc Britannique qui a formellement établi que les internationaux Demba Bâ et Papis Demba Cissé ont bénéficié d’un système de fraude fiscale aggravée grâce à des agents véreux. Le journal parle de rebondissement avec le parquet financier français qui a procédé à une série de perquisitions et de placements en garde à vue.


 
 


Mardi 2 Mai 2017 - 11:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter