(Revue de presse du mardi 27 juin 2017) Une mule de Karim Wade tombe à Dakar



(Revue de presse du mardi 27 juin 2017) Une mule de Karim Wade tombe à Dakar
Les décès de Serigne Moustapha Cissé de Pire et d’Habib Thiam mais aussi la célébration de la fête de la Korité sont les sujets qui dominent dans les quelques journaux sortis en ce lendemain de fête.

Mais commençons d’abord par cette information à la UNE du QUOTIDIEN. Dans ce journal, on apprend qu’une personne convoyant des sommes, des documents, des titres bancaires et des cachets d’établissements bancaires et divers instruments de paiements,  a été interpellée ce dimanche à l’Aéroport International Léopold Sédar Senghor à sa descente d’un vol d’Emirates en provenance de Dubaï. Le journal ajoute qu’elle avait dans un premier temps refusé de répondre aux questions des enquêteurs avant d’avoir préalablement parlé à Karim Wade. Selon le QUOTIDIEN, mieux l’individu avait trois valises estampillées des insignes officielles du Qatar, ce qui en rajoute sans doute à la crise diplomatique entre Dakar et Doha.   

Pour le rappel à Dieu de Serigne Moustapha Cissé de Pire ce samedi à Dakar, le SOLEIL parle d’une perte immense pour le Sénégal et la Ummah islamique. Khalife depuis 1990, il est parti à l’âge de 83 ans. Le nouveau khalife de Pire s’appelle Serigne Mansour Cissé et le journal nous informe que le défunt s’est entretenu avec lui au téléphone, une heure avant son rappel à Dieu.

Pour Habib Thiam, l’OBS informe que l’ancien Premier ministre est décédé ce lundi à 84 ans. Selon le journal, « Habib Thiam est resté ce qu’il était : un socialiste pur sang et un homme d’Etat engagé pour son pays ». Le SOIR revient sur ses relations avec Abdou Diouf. « L’ancien premier ministre Habib Thiam, décédé lundi, était très lié à Abdou Diouf et a influencé le destin de celui qui a dirigé le Sénégal pendant dix-neuf ans. (…). Nous sommes le 29 août 1960, Diouf et Thiam sont sur les bancs de l’Ecole nationale de la France d’Outre-mer (Enfom). Diouf doit revenir au Sénégal à la fin de ses études et prend le billet d’avion. Habib Thiam lui conseille de renoncer par simple intuition au vol du jour qui devait rallier Dakar et le supplie de prendre le bateau. Diouf finit par céder et va prendre la mer. L’appareil décolle et à son approche de Dakar, l’avion tombe dans les eaux de l’océan Atlantique avec à son bord un illustre poète, David Diop. Aucun survivant…Depuis ce jour, les deux hommes croient dur comme fer qu’ils sont liés par Dieu et le destin ».

La célébration de la Korité dans la division à la UNE de VOX POPULI. Le journal parle « d’une lune de démarrage, deux lunes de rupture ». VOX POPULI regrette que cette année encore, « la communauté musulmane s’est distinguée par sa division au moment de la rupture du ramadan ». Pourtant le résumé des sermons font apparaître à la UNE du SOLEIL, « un appel à l’unité et à l’entraide ».
Dans l’OBS, l’imam de la grande mosquée de Dakar, Alioune Samb s’indigne et soutient que « ceux qui ont pris sur eux la responsabilité de rompre le jeune le dimanche l’ont fait de façon délibérée ». Là où dans le même journal, imam Omar Sall de la mosquée de l’Université de Dakar pense que « le Sénégal s’est mis en marge de la société musulmane ». En tout cas, dans VOX POPULI, le chef de l’Etat, Macky Sall après la prière à la grande mosquée de Dakar a expliqué que « l’Etat ne va pas s’immiscer dans la fixation des jours de fêtes musulmanes mais veut créer les conditions de dialogue et de convergence ».

Sur la pléthore des listes aux législatives, le chef de l’Etat dédramatise à la UNE de WALFQUOTIDIEN et trouve cela normal dans une démocratie. Seulement dans ce journal comme dans SUDQUOTIDIEN, il a sollicité l’aide de la commission électorale nationale autonome (Cena) afin  que cette dernière trouve un modus operandi entre les acteurs pour mener à bien cette opération qui hante le sommeil des hommes politiques mais aussi des électeurs.

Sur l’histoire des cartes d’électeurs enfouies devant la mairie de Kaolack, LIBERATION informe que la Dic a bouclé l’enquête. Selon le journal, trois suspects dont le président de la commission d’inscription de Médina Baye et un agent de la mairie sont retenus par les enquêteurs qui sont sur la piste du commanditaire.
 

 


Mardi 27 Juin 2017 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter