(Revue de presse du mercredi 28 septembre 2016) Après ses appartements, Karim Wade peut récupérer son argent



(Revue de presse du mercredi 28 septembre 2016) Après ses appartements, Karim Wade peut récupérer son argent
Dans l’affaire de la mutinerie de Rebeuss, l’OBS informe qu’après l’autopsie, le corps de la victime, Ibrahima Fall a été présenté à sa famille. Le journal ajoute que les derniers réglages sont en cours avant l’enterrement prévu aujourd’hui à Touba. Pour l’histoire, l’AS revient sur les mutineries de 1971, 1996 et de 2016. Le journal informe que Rebeuss a connu des mutineries qui ont toutes découlé de la promiscuité et des problèmes de surpopulation carcérale.

On reste dans le monde des prisons avec les dures conditions de détention d’Imam Ndao et Cie. ENQUETE qui en parle, explique que « si les détenus de Rebeuss réclament un jugement, ceux du Camp pénal, particulièrement les personnes inculpées pour terrorisme, réclament un meilleur traitement. L’isolement, la privation de visite, sont entre autres le régime auquel sont soumis imam Alioune Badara Ndao et ses coinculpés ».

Toujours dans le domaine de la justice, la TRIBUNE informe qu’après les appartements de Paris de Karim Wade et Bibo Bourgi, les 99 milliards qui auraient été détectés en tant que leur propriété risquent de filer entre les doigts de l’Etat. Selon le journal comme à Paris où le juge a évoqué l’absence du délit d’enrichissement illicite dans son arsenal juridique, la même situation risque de se reproduire pour l’Etat qui a déposé une requête pour la saisine de ces 99 milliards planqués à Monaco entre 2002 et 2013 selon des commissions rogatoires envoyés en Occident dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis.

Le POP parle de santé avec les chiffres du rapport d’analyses et de cartographies régionales 2016 sur le sida. Selon le document, Dakar enregistre un taux de prévalence de 0,4% et compte ainsi le plus grand nombre de patients Vih au Sénégal. Les facteurs de vulnérabilité dans la région de Dakar sont : la pauvreté, la prolifération des points chauds, la prostitution clandestine et officielle, l’ignorance, les rapports sexuels non protégés, l’homosexualité, la mobilité et la migration, la consommation de l’alcool…

« Hypertension ! ». Le mot est à la UNE du QUOTIDIEN. Le journal n’est pas pourtant réellement dans la santé mais il nous parle des grèves dans les hôpitaux et tribunaux. Le syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust)  et le syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) seront en grève à partir du 29 septembre pour 48h.

Dans la marche des institutions, WALFQUOTIDIEN  informe que le Premier ministre oublie la promesse faite aux députés. Mahammad Dionne avait promis de se rendre à l’Assemblée nationale tous les 15 jours. Mais selon le journal, depuis le jeudi 23 avril, il n’y a plus mis les pieds, alors que les sénégalais attendent des réponses sur les graves accusations contre le président de la République et son frère.

Le SOLEIL nous informe sur la suspension de la production de la carte nationale d’identité. L’explication du ministère de l’Intérieur dans le journal, « cette suspension est causée par les travaux d’installation de nouveaux équipements prévus pour la mise en place de la nouvelle carte d’identité biométrique Cedeao ainsi que de la refonte partielle des listes électorales ».  En attendant la reprise de la confection, « les anciennes cartes en cours de validité et celles dont l’exigibilité avait été prorogée par décret demeurent utilisables ».

Dans le POP et le TEMOIN, la jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) demandent le retrait des ministres socialistes du gouvernement et la présentation d’une liste socialiste aux législatives. Le combat  passe par le lancement prochain d’une pétition avec un objectif de 200 000 signatures.

Le Rnd brocarde Macky Sall à la UNE de SUDQUOTIDIEN. Le Rnd de Dialo Diop dénonce « le contraste manifeste entre la conduite autoritaire et brutale du président de la République envers ses compatriotes africains et sa complaisance docile à l’égard des intérêts étrangers ».

DIRECT INFO s’intéresse à la guerre des tendances au sein de l’Apr dans la région naturelle du Fouta composée de Matam et de Podor. Selon le journal cette guéguerre est symbolisée par deux ténors en l’occurrence les anciens amis Arona Dia et Farba Ngom. Titre à la UNE du journal, « l’Apr en eau trouble : la guerre des «foutankobés» fait rage ».

Terminons avec LIBERATION qui parle de l’arrestation à l’aéroport de Dakar d’un français recherché par Interpol. Ce dernier est présentement à la prison de Rebeuss et sa recherche est liée à une enquête portant sur l’enlèvement de deux (2) enfants.
 


Mercredi 28 Septembre 2016 - 09:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter