(Revue de presse du vendredi 02 juin 2017) Campagne pour les Législatives : Me Wade fera des « doxantu » bleus



Les investitures pour les Législatives, suite et pas fin dans les différentes coalitions. Mais en attendant de revenir sur ce sujet qui occupe la UNE de la presse, parlons « des miraculés de l’enfer libyen ». SUDQUOTIDIEN informe ainsi que 170 compatriotes sont arrivés hier à Dakar, sauvés par l’Etat avec l’appui de l’Organisation internationale pour la migration (Oim). Ces migrants selon le journal ont été victimes d’arnaques, de tortures et d’emprisonnement. SUDQUOTIDIEN ajoute que le Sénégal est en phase de battre le record de 2016 avec plus de 1000 jeunes rapatriés de la Lybie depuis le début de l’année.

Pour l’histoire du photomontage sur le chef de l’Etat, VOX POPULI informe que le procureur a choisi la voie de l’instruction pour approfondir l’enquête et pouvoir mettre la main sur toutes les personnes. Le journal ajoute que Serigne Bassirou Guèye veut être édifié sur tous les membres du groupe WhatsApp nommé « Xaley beug lou bakh » sur lequel ce photomontage a circulé.

Pour les prochaines législatives, retenons avec WALFQUOTIDIEN que nous allons « vers les élections les plus coûteuses de l’histoire du Sénégal ». Selon le journal 351 millions de bulletins devront être imprimés et si un bulletin revient à 30 francs, ce sont 10 milliards de nos francs qui devraient être casqués.

En attendant, la presse distille des secrets sur la confection des listes. LIBERATION informe qu’Abdoulaye Makhtar Diop, l’un des Grands Serigne de Dakar sera sur la liste nationale de même que Farba Ngom, Moustapha Cissé Lô et Abdou Mbow.

DIRECT INFO soutient que Moustapha Niasse sera reconduit à la tête de l’Assemblée nationale en cas de victoire de Bennoo. Le PM est choisi par Macky Sall pour lui baliser le terrain. Mais le journal de se poser des questions sur le mariage du chef de l’Etat avec le 3eme âge qui sape le fondement de sa propre formation politique. DAKAR TIMES est en phase avec DIRECT INFO et ajoute que l’investiture du leader de l’Afp à Nioro ne présage nullement une retraite politique pour ce dernier. Il sera bel et bien le prochain président de l’Assemblée nationale. DAKAR TIMES relève que c’est ce deal qui a frustré Mimi Touré. Pour le QUOTIDIEN, «  à moins d’un rebondissement dans les 72 heures de dérogation pour Benno bokk yaakaar, Aminata Touré accélère sa décadence ». Avec son absence sur les listes, le journal retient que l’envoyée spéciale du chef de l’Etat voit sa carrière politique en dents de scie.  

Du côté de l’opposition, la TRIBUNE informe que dans Manko, c’était l’union pour faire tomber Macky Sall. Aujourd’hui c’est le divorce pour des ambitions personnelles et ils se tirent dessus, hypothéquant toute chance de se retrouver. Des sources du journal rapportent une réplique du camp de Khalifa au camp du Pds qui parlait de trahison. Selon la source sur les raisons du clash, « Mamadou Lamine Diallo avait payé la caution de Watu dix jours avant la fin des négociations ».

Toujours dans le camp de l’opposition, L’OBS fait observer que l’absence de certains responsables alliés à Khalifa Sall donne du tournis. Le journal relève l’absence d’Hélène Tine et de Jean Paul Dias aussi sur le top 10 de la liste nationale de Manko Taxawu Senegaal. Mais des responsables de la coalition, selon le journal, avancent que des discussions se poursuivent pour aménager la liste durant ces 48H.

Pour la campagne, le TEMOIN informe que la résidence de Me Madické Niang à Fann-Résidence fait peau neuve pour accueillir Me Wade qui pour battre campagne, fera des « doxantu » bleus.

Sur le travail de la 12ème législature, malgré les critiques véhémentes de la part d’une bonne partie de l’opinion, l’AS retient le travail remarquable des députés Hélène Tine, Thierno Bocoum, Cheikh Oumar Sy, Mamadou Lamine Diallo. Le journal parle de ces « étoiles » qui ont brillé durant cette législature et cite aussi Moustapha Diakhaté parmi les personnalités marquantes de cette législature.

Ce dernier est cité par son collègue Me El Hadji Diouf parmi les responsables parlementaires qui reçoivent des fonds politiques à  l’Assemblée nationale. L’avocat-député dénonce aussi preuves à l’appui à la UNE du journal LES ECHOS des surfacturations sur l’entretien des véhicules.

En tout cas pour les législatives proprement dites, ENQUETE pense que le chef de l’Etat se projette sur 2019. Selon le journal, les choix opérés par le président, dans le cadre des investitures annoncent un grand bouleversement politique avec des changements en vue qui n’épargneront pas l’attelage gouvernemental, certaines structures de l’Etat et certaines directions.

Terminons avec le SOLEIL qui informe que suite au succès de la levée de 660 milliards de l’Eurobond, le chef de l’Etat ordonne le payement de 100 milliards de Fcfa aux entreprises privées qui ont des relations contractuelles avec l’Etat et ses démembrements.
 


Vendredi 2 Juin 2017 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter