(Revue de presse du vendredi 12 mai 2017) Benno ou Manko c’est bonnet blanc et blanc bonnet…



(Revue de presse du vendredi 12 mai 2017) Benno ou Manko c’est bonnet blanc et blanc bonnet…
Le drame des Parcelles Assainies U17 avec le décès des 5 enfants morts asphyxiés est bien présent dans la presse du jour. Le TEMOIN informe que la mère des victimes, Ndoumbé Dièye a fait une crise de démence depuis hier refusant de s’alimenter. Elle est internée à l’hôpital de Fann et elle aurait perdu la parole. Quant à son mari, Ousseynou Diaz, le journal rapporte que c’est sur des bases extrêmement légères qu’il a été mis en prison durant 4 ans. Il est aujourd’hui blanchi et le TEMOIN croit savoir qu’en attendant le verdict ce vendredi, il est autorisé à sortir pour assister à l’enterrement de ses enfants. L’OBS précise qu’Ousseynou Diaz a reçu l’autorisation du juge d’instruction pour assister, sous escorte, aux obsèques de ses enfants. Le journal rapporte le message de l’aînée, Astou, à sa maman via WhatsApp, « Maman, quoi qu’il advienne, il faudra être forte. Tu as fait tout ce que tu devais faire pour nous, je t’aime très fort, car tu es une maman modèle ».

En politique, SUDQUOTIDIEN informe que « Mankoo met le Macky sous pression ». Selon le journal, l’opposition ne compte pas lâcher prise dans sa dynamique de contestation du régime en place. Un grand rassemblement est prévu vendredi prochain sur le Boulevard Général de Gaulle. Par ailleurs, VOX POPULI annonce une rencontre au sommet des jeunesses de Mankoo. Leur premier plan d’actions contient une rencontre lundi suivie d’une conférence de presse mardi et une descente sur le terrain à partir de mercredi. Le journal parle d’une connexion nocive pour le « Macky » des trublions de l’opposition.

Au niveau de la mouvance présidentielle, le journal 24HEURES informe que Macky Sall a sorti une lettre-circulaire pour appeler ses camarades de Benno à l’unité. Il soutient qu’il s’agit de « lutter ensemble, gagner ensemble et gouverner ensemble ». A travers la lettre brandie par le président de Benno Bokk yaakaar, WALFQUOTIDIEN soutient que la coalition présidentielle compte batailler ferme pour dérouler la politique et le programme du président Macky Sall. Ce dernier appelle les responsables et militants à la concertation, au consensus et à l’équité. Ce qui fait dire à l’AS que « Macky Sall raisonne ses troupes ».

Devant les manœuvres dans les deux camps, la TRIBUNE soutient tout simplement que « seul le peuple risque au finish de se mordre les doigts ». Le journal ajoute qu’ « on ne peut pas faire du neuf avec du vieux, et Benno ou Manko c’est bonnet blanc et blanc bonnet, étant entendu que c’est le même personnel politique qui tourne ». REWMI analyse la marche de ces coalitions pour dire qu’avec « les entrées et défections continues dans les rangs, les coalitions politiques sont des géants aux pieds d’argile ».

Pour Khalifa Sall, ENQUETE informe que c’est le 16 mai prochain que la Chambre d’accusation va donner sa décision sur la requête en annulation de la procédure relative à la caisse d’avance de la mairie de Dakar intentée contre Khalifa Sall et ses coinculpés. Le journal ajoute en attendant le parquet général s’est opposé à cette demande. Cette affaire est le prétexte du journal LES ECHOS pour s’intéresser à la forte sollicitation sociale au niveau des mairies. Cela est devenu un véritable casse-tête quotidien des maires qui crient au secours à la UNE du journal.

Pour sa part, le gouvernement dote le système de santé de 165 ambulances. Le SOLEIL informe que ce sont 165 ambulances et 4 unités mobiles d’hospitalisation qui vont enrichir le matériel roulant du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

LIBERATION informe que Jiangsu Sénégal a été exclue des marchés du groupe de la Banque mondiale pour fraude présumée commise par sa maison mère. C’est l’entreprise qui reprend les travaux de l’Université de Kaolack. Le journal soutient que Jiangsu est récidiviste puisqu’elle a été exclue pour les mêmes faits des marchés de la BAD.

Le QUOTIDIEN parle d’un scandale autour d’une fuite à l’épreuve de maths du Concours général 2017. L’épreuve s’est retrouvée entre les mains des élèves du Lycée Thierno Seydou Nourou Tall. Du côté de Limamou Laye et du Prytanée militaire, on demande, l’annulation de cette épreuve et sa reprise pour conserver la crédibilité du Concours général.

Terminons avec DIRECT INFO qui met à sa UNE la célébration aujourd’hui du Magal de Darou Mousty, la seconde capitale du Mouridisme. Il célèbre les retrouvailles entre Mame Thierno Birahim Mbacké  et Cheikh Ahmadou Bamba à son retour d’exil en 1902.
 


Vendredi 12 Mai 2017 - 11:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter