(Revue de presse du vendredi 24 février 2017) « Depuis 2002, il n’y a pas eu un staff qui est meilleur que le nôtre » (Aliou Cissé)



(Revue de presse du vendredi 24 février 2017) « Depuis 2002, il n’y a pas eu un staff qui est meilleur que le nôtre » (Aliou Cissé)
L’arrestation de deux djihadistes à Dakar est l’information principale de la presse du jour. ENQUETE précise que deux présumés djihadistes maliens ont été arrêtés hier à Dakar par la Dic. Des premiers éléments de l’enquête, on retient que l’un des présumés djihadistes a été formellement identifié comme le contact du planificateur des attentats de Grand Bassam en Côte d’ivoire en mars 2016 et qui avaient fait 19 morts. L’AS qui parle de ce sujet, revient aussi sur les préoccupations du gouvernement sur les séries de braquages des banques et l’insécurité grandissante qui prévalent dans les quartiers de Dakar. Le journal relaie l’appel du ministre de l’Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo à l’endroit de la population, « il faut alerter la Police dès qu’on est témoin d’un délit ou d’une agression ».

L’OBS parle de rebondissement dans l’affaire de la mort du transitaire Elimane Touré dans les locaux du Commissariat du Port. Selon le journal après l’arrêt de rigueur de trois policiers, la contestation du rapport d’autopsie par les membres de la famille qui portent plainte, le procureur de la République vient de saisir la brigade prévôtale de la police pour enquête.

Dans l’affaire Bécaye Cissé, un enfant de 6 ans  décédé « suite à une bourde médicale », les responsabilités seront situées. C’est le ministre de la Santé qui le dit dans le QUOTIDIEN. Et des sanctions prises si c’est nécessaire, ajoute Awa Marie Coll Seck.
Dans le domaine de la santé toujours, VOX POPULI parle de la volonté du chef de l’Etat de doter coûte que coûte le Sénégal dès le mois de juillet prochain de la dernière technologie en matière de radiothérapie. Selon le journal, Macky Sall, pour contourner le blocage du financement au niveau de la Banque arabe pour le développement économique (Badea), a pris un décret d’avance de 659 millions.

SUDQUOTIDIEN fait le bilan de l’An 3 de la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (Pse). « 24 février 2014-24 février 2017 ! Voilà trois que le gouvernement de Macky Sall se présentait devant les partenaires techniques et financiers, à la recherche de ressources financières pour la mise en œuvre du Pse ». Aujourd’hui rapporte SUDQUOTIDIEN, « le gouvernement dresse un bilan satisfaisant, les économistes émettent des réserves ».

Revenant sur l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, WALFQUOTIDIEN fait constater que ce n’est que l’arbre qui cache la forêt, car ils sont nombreux, les titulaires de charges publiques à disposer de fonds dont la gestion obéit à des règles dérogatoires du droit commun. Le journal cite le chef de l’Etat, les Présidents de l’Assemblée nationale, du Conseil économique, social et environnemental, du Hcct, du Premier ministre, du ministre de l’Intérieur, du Premier Président de la Cour suprême.

Pour l’enquête dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, LIBERATION informe que la Dic a chargé et livré Khalifa Sall et Cie au Procureur de la République qui peut demander à tout moment leur conduite devant le parquet. Le journal soutient que les résultats de l’enquête sont sans équivoque.

Pour les prochaines législatives, le SOLEIL informe que la caution sera fixée le 1er mars. Le ministre de l’intérieur a rencontré hier les partis politiques pour discuter de cette question. Déjà si certains plaident pour le maintien des 20 millions, beaucoup d’autres ont souhaité que ce montant soit revu à la baisse. Pour ces législatives, DIRECT INFO se pose une question, « Benno Bokk Yakar vers la cassure ? ». Deux contradictions au sein de la mouvance présidentielle : la caution de 20 millions et des membres de ce camp qui courtisent Khalifa Sall. Pour ces législatives toujours, l’OBS informe qu’ils sont 7 responsables de l’Apr qui pourraient probablement diriger la liste nationale de la coalition Benno Bokk Yaakaar au cas où Moustapha Niasse ne serait pas partant. Le journal parle d’Aminata Touré, Mahammad Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye, Abdoulaye Diouf Sarr, Abdoulaye Daouda Diallo, Diéne Farba Sarr, Mbaye Ndiaye. Les forces et faiblesses sur le choix de ces responsables sont exposées dans le journal.

La TRIBUNE donne les cafouillages de la circulation sur la Vdn. Au premier plan décidé en mai 2016 s’est substitué un autre plan autour duquel l’Ageroute et le préfet de Dakar n’ont pas le même point de vue. Selon le journal les embouteillages que l’on évite ici se retrouvent ailleurs sur la même Vdn où la circulation n’a pas encore trouvé solution pour une meilleure fluidité.

LES ECHOS reprennent sur deux pages un entretien exclusif d’Aliou Cissé avec la Rts. Quelques déclarations de l’entraineur de l’équipe nationale de football à la UNE du journal, « depuis 2002, il n’y a pas eu un staff qui est meilleur que le nôtre », « les garçons qui ne comprennent pas que c’est l’équipe qui compte, partiront de l’équipe » ou encore « j’ai les qualités pour entrainer cette équipe du Sénégal ».
 


Vendredi 24 Février 2017 - 08:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter