Risque de fermeture de la CSS: le promoteur de lutte Aziz Ndiaye au banc des accusés



La tension de trésorerie que vit la Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) du fait d’une incapacité à écouler son stock de 25 milles tonnes de sucre, est simplement due à un concours de circonstances. En effet selon des syndicalistes contactés par « Libération » il existe un réseau parallèle du sucre destiné au Mali, mais qui est débarqué au Port Autonome de Dakar (PAD) par des hommes d’affaires sénégalais.

Le préjudice est de l’ordre de 7,5 milliards de FCFA. En coulisses, Etienne El Malem, responsable des grands moulins de Dakar et le promoteur de lutte Aziz Ndiaye sont soupçonnés comme étant ceux qui débarquent le « sucre malien ».

Affaire à suivre.


Mercredi 18 Décembre 2013 - 12:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter