SOS à Matam-80 mm de pluie et ce sont les inondations: trafic routier interrompu, maisons et pont sous les eaux

Hivernage 2014, c’est le début du calvaire dans la région de Matam. Après les précipitations en date d’hier nuit, les dégâts sont nombreux. Trafic routier interrompu, maisons englouties, pont sous les eaux, la Route Nationale (RN) n°2 scindée en deux (2), de nombreuses familles presque à la rue, tel est le bilan. Ce, au moment où la Direction de la météo annonce d’autres pluies dans les prochaines 24 heures.



 C’est Pape Ngor Ndiaye de la direction de la météo qui monte au créneau. Ce, pour dire tout d’abord qu’«on a eu de la pluie accompagnée d’orage dans la nuit d’hier dans la région de Matam. Les quantités qui ont été recueillies dans la commune même, sont de 29 mm. Et aux alentours dans les communautés rurales telles que Dabia, Mogo Ciré  Sala, il y a eu à peu près 51 mm ». Donc, au total 80 mm. Et les dégâts sont là : La Route Nationale (RN) n° 2 coupée à hauteur de Boki Djawé. En plus des nombreux autres désagréments de cette pluie qui a duré pas moins de cinq (5) tours d’horloge. Un déluge qui n’a laissé aucune chance à de nombreuses familles qui ont vu leur maison envahi par les eaux. Le trafic routier interrompu, du fait des routes transformées en marre, oblige les usagers à utiliser des charrettes pour traverser. Selon le correspond de la Rfm, le pont a cédé entre Boki Djawé et Dabia. Il est sous les eaux.  

 
Pis, «on prévoit aussi des activités orageuses dans le Nord-Est du pays qui pourrait intéresser toutefois la région de Matam pour ces 24 heures », alerte la Direction de la météo qui indique qu’ «avec la topographie de la zone, il est fort probable que ces quantités recueillies pourraient occasionner des inondations ». Le calvaire recommence donc. 


Jeudi 10 Juillet 2014 - 14:34




1.Posté par FROU FROU le 10/07/2014 14:52
MATAM EST ABANDONNE, COMME LE RESTE DU SENEGAL D'AILLEURS. ON VA INJECTER 400 MILLIARDS POUR UNE AUTOROUTE INUTILE DAKAR-TOUBA, SIMPLEMENT POUR CARESSER DES MARABOUTS, PENDANT CE TEMPS LE PAYS UTILE EST OUBLIE, MAIS CELA PERDURERA JUSQU'A QUAND?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter