Saint-Louis : un responsable de la mairie convoqué à la Gendarmerie



Saint-Louis : un responsable de la mairie convoqué à la Gendarmerie

Le chef du service de nettoiement à la mairie de Saint-Louis (Nord), Arona Ndiaye, a déclaré avoir été convoqué jeudi à la Gendarmerie pour non-ouverture du centre d’enfouissement technique de la ville, au moment de l'opération de nettoiement lancée par Mansour Faye.

"J’ai reçu une convocation de la Gendarmerie liée à ma décision de fermer l'accès à la décharge", a dit M. Ndiaye à des journalistes. 

"Les services de la mairie n’ont enregistré aucune demande allant dans le sens d'ouvrir la décharge aujourd’hui", a-t-il fait valoir. "Cette décharge est sous la responsabilité de nos services, qui doivent contrôler tout ce qu'on y déverse", a-t-il soutenu. 

Les partisans de Mansour Faye, un prétendant à la mairie de Saint-Louis, se sont mobilisés mercredi pour nettoyer la vieille ville du Nord. 

Cette opération de deux jours est à l'origine d'une rivalité entre les partisans de Mansour Faye, son initiateur, et ceux du maire Cheikh Bamba Diéye. 

Ces derniers n'acceptent pas de voir M. Faye et ses partisans s'occuper du nettoiement de la ville, qu'ils considèrent comme une compétence exclusive du conseil municipal dirigé par leur leader. 

Les forces de l’ordre se sont interposées mercredi entre les deux camps, pour éviter l'affrontement. Les partisans du maire ont porté des vêtements rouges, en signe de désaccord avec l'initiative de M. Faye et ses partisans. 

Mansour Faye, coordonnateur de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) pour le département de Saint-Louis, a promis de pérenniser cette opération de nettoiement. Il déclare être motivé par la seule volonté de rendre sa ville propre. Il a mobilisé des militants de l’APR et d'associations culturelles et sportives. 

M. Faye, frère de Marième Faye Sall, la Première dame, est par ailleurs le Délégué général à la solidarité nationale et à la protection sociale. Il ne fait pas mystère de son désir de présenter sa candidature aux élections locales de 2014, pour diriger la mairie de la ville tricentenaire.

Il a annoncé, dans un communiqué reçu à l'APS, qu'il allait mobiliser 2.000 poubelles, 500 balais, 300 fourches, 400 pelles, 300 râteaux, 300 brouettes, 1.200 paires de gants, 1.200 cache-nez, 12 camions, quatre pelles mécaniques, huit véhicules de supervision et 10.000 T-shirts, pour mener l'opération de nettoiement. 

M. Dièye, par ailleurs ministre de la Communication et de l'Economie numérique, a lancé récemment le programme d'assainissement de Guet-Ndar, soutenant qu'il permettra à ce quartier de pêcheurs de faire un bond en avant de 20 ans.

Aussi ses partisans ont-ils invoqué la présentation récente de son projet "Assainlou", dont l'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre et contribuer à l'amélioration durable du cadre de vie des populations de Saint-Louis.

Soutenu par ses partenaires de la Wallonie-Bruxelles, ce projet va gérer les déchets sur la base d'une hiérarchisation en cinq étapes : prévention, recyclage, valorisation, réemploi et élimination.

"Avec ce projet, la mairie compte valoriser le centre d'enfouissement technique", selon le maire de Saint-Louis qui a envisagé de renforcer le dispositif pour la lutte contre l'insalubrité.

D'un coût d'environ 200 millions de francs CFA sur deux ans, le projet "Assainlou" ambitionne d'améliorer la collecte de 30 à 60% des déchet urbains.


Aps.sn

Mercredi 25 Décembre 2013 - 20:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter