Samuel Sarr déferré au parquet : le Pds soutient la thèse de l'acharnement pour noyer les autres crises



Samuel Sarr déferré au parquet  : le Pds soutient la thèse de l'acharnement pour noyer les autres crises
Il avait l'habitude d'être aux premières loges au procès de Karim Wade, Samuel Sarr suivra l'acte 6 de ce procès en garde-à-vue. Pour avoir publié des informations sur les données bancaires, du président de la République Macky Sall tout en l'accusant de s'être enrichi illicitement, l'ancien ministre de l'Energie Samuel Sarr était depuis hier dans les locaux de la section de recherche de la gendarmerie de Colobane.

Il est déferré au parquet au parquet pour le delit d'offense de au Presidnet de la République prévu dans l'Article 248 du code pénal. Il dispose  " Sont considérés comme moyens de diffusion publique: la radiodiffusion, la télévision, le cinéma, la presse, l'affichage, l'exposition, la distribution d'écrits ou d'images de toutes natures, les discours, chants, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, et généralement tout procédé technique destiné à atteindre le public"

Ses Camarade Du Parti Démocratique Sénégalais ont tenu a manifesté leur soutient. « Nous restons attentif et nous suivons tous cas, Samuel Sarr aura le soutient de ses camarade. On a l'impression que c'est un acharnement contre les membres de l'opposition. Hors le pays est en ébullition dans de nombreux fronts notamment la crise universitaire. C'est en quelque sorte une manière de noyer le poisson », soutient Babacar Gaye.


Mercredi 20 Août 2014 - 14:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter