Sanctions des vaincus: Ce que Djibril War pense "des paris risqués de Macky Sall"

Après les débâcle du 29 juin le président de la République ira-t-il jusqu'au bout de sa logique de se séparer des vaincus ? Après les ministres limogés ce dimanche, les Directeurs Généraux des entreprises nationales vont-ils passer à la trappe ? En procédant ainsi, Macky ne risque-t-il pas d'affaiblir son parti, l'Alliance Pour la République (APR)? Des cadres du dit parti décortiquent la question.



En procédant au remaniement de son gouvernement, Macky Sall a lifté l'attelage gouvernemental en épurant de ses rangs tous les « loosers ». Thierno Alassane Sall, Mor Ngom, Benoit Sambou, Seydou Guèye, Anta Sarr et Abdoulatif Coulibaly sont passés à la trappe et ont payé les frais de leurs mécomptes. Aujourd'hui, après que la furie des Locales a emporté neuf ministre du camp présidentiel, la question qui mérite d'être posée est de savoir si Macky Sall compte aller jusqu'au bout de sa logique en sanctionnant positivement ou négativement, les vainqueurs comme les vaincus. Et si les différents Directeur général de société de la place vont suivre.

Pour Me Djibril War, directeur de l'école de l'Alliance pour la République (APR), la réponse sonne comme une évidence. « Perdre une élection ce n'est pas la fin du monde. Quand on mettait en place le parti, il n'était pas dit que c'est sur la base uniquement des victoires que nous étions liés. Quand on a créé le parti en 2007, il n'y avait pas de contrat entre lui et nous... », déclare l'avocat qui invite le Président Sall à se ressaisir. Selon Me War, « Macky Sall doit faire face à ceux qui préparent sa chute en 2017 ».

Selon le directeur de l'école du Parti de l'APR, «Macky Sall n'a pas à aller jusqu'au bout de sa logique et ne pas s'arrêter en si bon chemin en chassant tous ceux qui sont à ses côtés comme les Moustapha Cissé Lô, Mbaye Ndiaye, Seydou Guèye ou même Me War. Je suis peut-être mal placé pour le dire, mais la meilleure façon de perdre les élections en 2017, c'est aller jusqu'au bout de sa logique de sanctionner les vainqueurs comme les vaincus », argumente-t-il dans les colonnes du journal « L'Observateur ».


Mardi 8 Juillet 2014 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter