Sauvé par l’Etat : Gaston Mbengue dément la rumeur sur la vente de l’immeuble aux enchères de son épouse

Le don king de l’arène peut souffler un ouf de soulagement suite à la décision des autorités étatiques, en la personne du premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne de sauver l’immeuble de son épouse sis aux Maristes et qui était menacé de vente aux enchères par la Banque Islamique. Une vente aux enchères qui devait avoir lieu mardi prochain. Toutefois le tonitruant promoteur nie toutes les rumeurs sur la vente aux enchères de son bien immobilier.



Sauvé par l’Etat : Gaston Mbengue dément la rumeur sur la vente de l’immeuble aux enchères de son épouse
C'est l’Etat du Sénégal  qui a volé au secours de Gaston Mbengue en la personne du Premier ministre Mouhammad Dionne. Après un entretien avec le chef du Gouvernement qui se trouve en Mauritanie, ce dernier aurait donné des instructions à l’argentier de l’Etat, Amadou Bâ, de prendre langue avec la Banque islamique du Sénégal (BIS), souligne le journal Enquête. Ceci dans le but de voir comment régler le problème. D’autres sources affirment que c’est la Première dame, Marième Faye Sall, qui a empêché cette vente aux enchères. Elle se serait portée garante. L’immeuble R+5 a servi de caution hypothécaire à l’entreprise Gaston Productions.
 
Mais «quoi qu’il en soit, le Don King sénégalais semble avoir misé sur le bon cheval…apériste. Après avoir tourné le dos au Grand parti de Malick Gackou, et appelé à voter OUI pour le référendum, le retour d’ascenseur a été donc immédiat. Ceci explique cela. Et le promoteur de lutte peut continuer à multiplier les maladresses pour nier la réalité des faits. « Je suis un Lougatois. Je suis venu à Dakar pour travailler dur. Le fait d’hypothéquer une maison est une action commerciale. L’état du Sénégal hypothèque ses biens. Ceux qui ont écrit l’information, j’en suis sûr, sont sous location.

Revenant sur cette affaire Gaston Mbengue comme à son habitude à chercher à trouver la petite bête "certains journalistes sont malintentionnés et voient le mal partout. Ils ne peuvent pas déstabiliser ma famille et mon entourage. Oui, j’ai hypothéqué trois de mes maisons mais il n’y a pas de vente aux enchères. J’ai fait beaucoup de sacrifices au moment où la lutte sombrait’’, a déclaré hier Gaston Mbengue en marge du premier face-à-face Yékini – Lac 2. 

Khadim FALL

Samedi 9 Avril 2016 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter