Sénégal - atelier techniques des médias: les journalistes se ressourcent

Dans le cadre de son Projet de Renforcement des Capacités (Pcr), l’Union des journalistes de l’Afrique de l’ouest (UJAO), en collaboration avec le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS), organisent depuis ce mardi un séminaire sur «les fondamentaux en journalisme» (collecte, traitement et diffusion de l’information, éthique et déontologie (...). Le secrétaire chargé de la formation du SYNPICS Bacary Domingo Mané a indiqué dans sa présentation : «notre devoir c’est d’informer juste et vrai. Evitons les devinettes qui assombrissent l’information que doit livrer le journaliste».



Les journalistes dans l'exercice de leur profession, tendant le micro
Les journalistes dans l'exercice de leur profession, tendant le micro
Introduisant le thème du séminaire, Alpha Sall coordonnateur du Projet de renforcement des capacités (PRC) de l’Union des journalistes de l’Afrique de l’ouest (UJAO) a fait savoir qu’il s’agit «de sauvegarder l’éthique professionnelle et promouvoir le journalisme en tant que fonction majeure». Il a, dans ce sens, ajouté : «nous voulons assurer une protection efficace des journalistes contre les pressions politiques et réduire les procès».

Le Secrétaire à la formation du SYNPICS et par ailleurs chargé de cours de communication politique à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISSIC), Bacary Domingo Mané a indiqué que «notre devoir c’est d’informer juste et vrai. Evitons surtout les devinettes qui assombrissent l’information que doit livrer le journaliste». Prenant l’exemple du philosophe Socrate, Bacary Domingo Mané a, par ailleurs, donné un cours magistral sur la collecte, le traitement et la diffusion de l’information. A ce titre, il a souligné que «le journaliste doit toujours avoir l’humilité de dire « je ne sais pas». Il a, par la suite, recommandé aux journalistes dix mots clés pour qu’ils puissent jouer correctement leur rôle. Il s’agit entre autres «d’entretenir des sources secondaires en cas du refus de la source principale. De s’informer surtout sur le secteur d’activité dans lequel le journaliste évolue, avoir un esprit critique, c'est-à-dire se remettre toujours en cause». Pour lui, le journaliste doit être intransigeant et sauvegarder jalousement ses sources.

Dans ce sillage, le secrétaire adjoint du SYNPICS, Ibrahima Khalil Ndiaye a donné ce mardi à 16h un cours sur les genres rédactionnels. Ce mercredi, le journaliste Mame less Camara a exposé sur l’éthique et la déontologie appliquées à la charte des journalistes. Toujours dans ce régisse, Alpha Sall fait une communication sur la Charte révisée de l’UJAO. Ce mercredi après midi, un exposé sur le droit de la presse sera animé par le professeur Bouna Manel Fall du CESTI.

Ibrahim Saandi Kemba (Stagiaire)

Mercredi 25 Février 2009 - 16:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter