Sénégal-les journalistes exigent la mise en accusation de Farba Senghor



Sénégal-les journalistes exigent la mise en accusation de Farba Senghor
Le Comité pour la Défense et la Protection des Journalistes (CDPJ) demeure plus que jamais déterminé pour que justice soit faite dans l’agression de Boubacar Kambel Dieng, de Karamakho Thioune et des saccages des locaux des journaux «L’As» et «24h Chrono». Lors de la réunion de ses membres composés de tous les segments de la presse sénégalaise, le CDPJ a demandé «le vote de la loi de mise en accusation de Farba Senghor, principal commanditaire, qui semble bénéficier d’une certaine protection».

Après avoir constaté la désignation des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat à la Haute Cour de Justice, le CDPJ a estimé que «cela ne signifie aucunement la manifestation d’une volonté de faire avancer le dossier relatif à l’affaire du saccage de L’As et de 24 Chrono. Elles s’inscrivent dans l’ordre normal des choses».

Pour amener les autorités politiques et judiciaires à être plus diligentes dans cette affaire, les journalistes ont
décidé dans le cadre de la bataille d’opinion, de saisir dans les tout prochains jours, l’Union africaine, la CEDEAO et une dizaine d’associations et/ou d’Ong, pour les informer de l’état des lieux sur ces deux affaires. Des correspondances leur seront, ont-ils précisé, envoyées dans les meilleurs délais, à cet effet.

La réunion du Comité pour la protection et la défense des journalistes (CDPJ) s’est comme toujours tenue dans les locaux du groupe Futurs médias sis à la Médina ce lundi 26 janvier 2009.


Lundi 26 Janvier 2009 - 23:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter