Sénégal-médias: le syndicat met en garde «les patrons mauvais payeurs».

Trois journalistes du Journal Le Matin courent encore derrière leur salaire du mois de décembre. Le président du groupe Tandian multimédia aurait donné des instructions fermes pour que ces salaires ne soient pas payés. Le Bureau exécutif (BEN), du Synpics (Syndicat des professionnels de l’information et de la communication) s’en offusque et compte à en découdre avec «les patrons mauvais payeurs», selon un communiqué parvenu à pressafrik.com.



Photo APS (marche des journalistes)
Photo APS (marche des journalistes)
Le Bureau exécutif (BEN) du Synpics (Syndicat des professionnels de l’information et de la communication) apporte son soutien aux trois journalistes privés de leur salaire du mois de décembre.

Dans un communiqué reçu ce vendredi 16 janvier, le BEN a indiqué qu’il « compte utiliser tous les moyens de recours pour que ces trois employés soient payés dans les plus brefs délais». Dans ce cadre, le Synpics a décidé d’«envoyer une sommation interpellative à la direction du Matin pour lui faire rendre gorge».

Selon le communiqué «le président du groupe Tandian multimédia aurait donné des instructions fermes pour que ces salaires ne soient pas payés au motif que ses camarades l’auraient vilipendé, de l’avis du comptable du journal».

Le BEN fustige et dénonce vivement cette mesure de la direction du Journal Le Matin. Il a fait savoir qu’il est «déterminé à en découdre avec les patrons mauvais payeurs ».

[

Awa DIEDHIOU

Vendredi 16 Janvier 2009 - 14:09



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter