Sénégal – pour le respect des lois : les assises de la presse en vue

Les assises de la presse vont se tenir prochainement à l’initiative du Conseil National pour la Régulation de l’Audiovisuel (CNRA). L’objectif est de faire respecter le cadre juridique qui régit le secteur de la presse. Les cibles de cette rencontre sont les patrons de presse. L’information est donnée par la présidente du CNRA qui a tenu une conférence de presse ce lundi pour livrer son bilan de la campagne électorale et des élections locales du 22 mars dernier. La suspension de certaines radios communautaires au moment de la précampagne a été évoquée. L’attitude «partisane» des organes de presse appartenant ou dirigés par des politiques par a été décriée.



Sénégal – pour le respect des lois : les assises de la presse en vue
Le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA) a rendu public son rapport de la participation des médias dans les élections locales du 22 mars 2009. «Les principaux enseignements ont été tirés et feront l’objet d’un plan d’actions pour améliorer le cadre juridique régissant la couverture médiatique de la pré campagne, de la campagne électorale et des élections locales», a déclaré la présidente du CNRA, Nancy Ndiaye Ngom.

C’est dans cette lancée, qu’elle a annoncé la tenue prochaine des assises de la presse. Cela sera, selon elle, l’occasion de discuter avec les patrons de presse sur les notions d’équité et de déontologie. Et, même s’il le faut changer les procédures. Nancy Ngom Ndiaye a souligné que «la tache du CNRA devient de plus en plus énorme et les moyens ne sont pas disponibles. Cependant avec le peu de budget que nous avons, nous allons essayer de faire mieux».

Le CNRA a, par ailleurs, l’ambition d’être présent sur l’ensemble du territoire. Il va, ainsi, se doter dès le mois de mai de correspondant dans chaque région.

Concernant l’immixtion de certaines radios communautaires dans la campagne électorale. Le CNRA d’indiquer que cela s’est fait «malgré une compagne de sensibilisation qui a été effectuée dans toutes les régions du Sénégal. Le CNRA loin de jouer la police, était obligé de sanctionner pour faire respecter les règles».

L’impartialité des médias politique décriée

L’impartialité des médias appartenant ou dirigée par des hommes politiques a été soulignée par le CNRA. «De plus en plus, les hommes politiques investissent le secteur de la presse pour relayer leurs discours sans débats contradictoires, sans aucun respect des règles d’impartialité comme nous l’avons constaté pendant les élections et même au-delà»soutient Nancy Ndiaye Ngom.

En effet, des radios comme oxy-jeunes, Afia FM, Djoloff FM ont été suspendues pour violation des dispositions de l’article L 59 du code électoral relatif à la pré-campagne. les chaînes de télévisions comme la RTS, et Walf TV ont été mises en demeure. Des mises en demeures qui vont, de son avis, continuer dans les prochains jours, à cause de la diffusion des clips obscènes par certaines télévisions.

Toutefois, renseigne la présidente du CNRA, la méconnaissance des textes par la majorité des acteurs de cette campagne a été à l’origine de nombreuses contestations qu’il a fallu gérer avec beaucoup de professionnalisme. Parmi ces contestations, la couverture des activités du chef de l’Etat pendant les périodes de pré campagne et de campagne électorale a été signalée.

Ndèye Maty Diagne (Stagiaire)

Lundi 20 Avril 2009 - 17:42




1.Posté par ma le 20/04/2009 21:21
puisque vous n'osez pas penaliser le chef de l'etat de grace aller vous reposer..on n aplus votre temps...wade vous a traiter comme des vaurien.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter