Sénégal - retrouvailles Pds-Rewmi: les germes de la discorde



Sénégal - retrouvailles Pds-Rewmi: les germes de la discorde
Une réunion entre “la commission nationale de supervision des élections de la Coalition Sopi 2009 et le directoire national des élections de la Coalition And Ligguey Senegaal, tenue le 7 avril dernier relançait le processus de retrouvailles de la grande famille libérale débuté le 14 janvier après une audience entre le président de la République et son ancien Premier ministre, Idrissa Seck. Cette entente pourrait-elle faire long feu ? En tout cas, la machine grippe au niveau local. Et pour cause, les principales clauses de la rencontre sont manifestement rangées dans les oubliettes du moins si on se base sur la réalité du terrain. Au sortir de la rencontre qui avait vu la participation de Mme Aminata Tall, Awa Diop, Awa Ndiaye, Doudou Wade, Oumar Sarr, Ousmane Masseck Ndiaye, Waly Fall et Iba Der Thiam, une déclaration a été sortie. «Les deux parties après évaluation et analyse des résultats issus du scrutin des élections locales, ont décidé de proposer à leurs directoires nationaux respectifs, que soient fondus en une seule et unique entité, tous les élus libéraux des deux coalitions, d’engager tous leurs élus à constituer un seul groupe libéral dans chaque collectivités locales et de soutenir la candidature unique désignée par le groupe libéral“ lisait-on dans la note lue par le député libéral, Doudou Wade.

Des raisons d’être optimiste de part d’autre pouvaient se lire. La réalité du terrain politique marquée par une percée de l’opposition dans plusieurs collectivités locales imposait ces retrouvailles qui permettraient à la famille politique du président de la République de conserver certaines mairies, conseils régionaux ou ruraux. Aucune résistance des « faucons » n’a été signalée au lendemain du 7 avril. Certains ne se seraient certainement pas encore départis des effets de la défaite. Tout le monde semblait attendre le signal du leader du Pds. Celui-ci ne viendra point. En tout cas, pas pour le moment. Et le choix des hommes devant diriger les Collectivités locales se poursuit de plus belle. Avec des fortunes diverses pour libéraux et « rewmistes ». Ceux qui misaient sur une application sur le terrain des accords du 7 avril n’ont qu’à déchanter. Ce mercredi une rude bataille a opposé le Pds et le Rewmi pour le contrôle du Conseil régional de Thiès. Aucun camp ne voulant pas céder, les « deux alliés » ont choisi la voie de la vérité des urnes. Ainsi, l’ancien gouverneur de la région de Thiès Idrissa Camara, candidat de la coalition And Liguey Sénégal sort du lot au terme d’un vote qui a enregistré plusieurs candidatures dont deux du Pds, Babacar Diop, le président sortant et Serigne Mboup le Directeur général de Pétrosen qui serait le candidat du président de la République. L’ancien patron de l’exécutif régional de Thiès remporte la mise devant Serigne Mboup au deuxième tour avec 45 voix contre 23 pour son adversaire sur les 68 conseillers présents.

Une pilule dure à avaler par le Pds, mais du côté de Rewmi on a semblé opter pour le revanche. Non loin de Thiès, à Tivaouone, les libéraux n’ont pas fait de cadeau à leur « allié ». El-Hadji Malick Diop a été reconduit à la tête de la cité religieuse dont le contrôle par une formation politique est très symbolique. Les postes d’adjoints sont aussi restés dans la besace du Pds.

L’élection du maire de la ville de Pikine devrait servir d’exemple pour se racheter si les deux camps sont dans une logique de respect de leurs accords. Le maire sortant Daour Niang Ndiaye comptait bien sur les voix des élus de Rewmi et celles des conseillers « achetés » de la Coalition Bennoo Siggil Sénégal pour conserver son fauteuil. Les camarades d’Idrissa Seck ont-ils soutenu le maire sortant ? En tout cas, Daour Niang NDiaye a été battu par le progressiste Pape Mbaye. Le candidat de Bennoo a obtenu 57 voix sur les 100 contre 42 pour son adversaire. Un autre signe de blocage des retrouvailles.


Issa Ndiaye

Vendredi 17 Avril 2009 - 13:41




1.Posté par Leuk le 17/04/2009 19:30
C'est toujours ainsi quand on cherche à pactiser avec le diable
Eh oui! on finit par se mordre les doigts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter