Serigne Mbaye Thiam : «Si nous ratons le train de l’Education… »

C’est un vrai cri du cœur que Serigne Mbaye Thiam a lancé à l’endroit des acteurs de l’éducation. C’était au Prytanée militaire de Saint-Louis où il était l’invité du club «Littérature Art et Culture». Serigne Mbaye Thiam, animant la conférence dont le thème était : «Education et Humanisme», s’est saisi de cette occasion pour appeler à une pacification de l’école.



Serigne Mbaye Thiam : «Si nous ratons le train de l’Education… »
Serigne Mbaye Thiam  appelle à la pacification du secteur de l’éducation. C’était lors de la conférence qu’il animait au Prytanée militaire de Saint-Louis. Selon le ministre de l’Education nationale, de cette pacification de l’école dépend l’émergence de notre pays.

 «Notre pays a un défi et c’est celui de l’éducation. L’enseignant a un rôle à jouer pour accompagner l’élève. Nous devons tous nous battre pour relever les défis et faire preuve d’un élan d’humanisme», a déclaré le ministre de l’Education nationale. Et de poursuivre : «Cet élan doit nous amener à considérer que si nous ratons le train de l’éducation, nous ratons le train de l’émergence. Il faut une mobilisation autour de l’éducation. Notre ambition ne doit plus être seulement de sauver une année scolaire, mais de nous inscrire dans une dynamique de stabilité, de pacification à long terme et d’excellence de notre système éducatif», a exhorté Serigne Mbaye Thiam.

M. Thiam qui a déclaré qu’ «il n’y a pas d’humanisme sans éducation, mais il ne peut y avoir d’éducation qui ne soit humaniste », a été rejoint dans ses propos par Thierno Talla, le chargé de communication de l’’amicale des anciens enfants de troupe (Aet). En effet ce dernier a fait cette proposition : «Les enseignants bénéficient de 100 jours de fête durant l’année. Je pense que ce temps doit être mis à profit en alphabétisant les lutteurs, les mécaniciens, etc. ».
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 27 Avril 2015 - 13:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter