Seydou Gueye réplique à Wade: "Ce qu'on attend de vous, ce n'est pas de perturber le jeu politique mais de vous inspirer de Senghor et Diouf"



L’Alliance pour la République (APR) n’a pu digérer la sortie de l’ancien Président. Seydou Guèye a dû convoquer la presse une heure après le «procès» de Wade contre Macky Sall et son régime. «Senghor et Diouf ont quitté le pouvoir dans la décence et la déférence. Abdoulaye Wade devait s’inspirer de ces hommes au lieu de chercher à revenir au devant de la scène par une polémique.» Telle est en substance la réaction du directoire de l’APR qui a tenu, hier, à apporter la réplique quelques heures après la sortie de l’ancien Président. Cette réaction, non seulement le parti au pouvoir compte la développer dans les jours à venir, mais il l’apportera à Wade autant de fois que ce sera nécessaire, selon son porte-parole Seydou Gueye pour qui, le Président Wade a intenté un «vrai procès» au pouvoir.

Et pourtant, souligne-t-il, ce qu’on attend de lui, pour une personne de son âge, ce n’est pas de perturber le jeu politique, mais plutôt de prendre de la hauteur. «Les Sénégalais ont réglé le cas de Abdoulaye Wade depuis le 25 mars. Qu’il ne compte pas sur l’APR pour revenir dans le champ politique !», prévient-il. Si l’on en croit le Secrétaire du gouvernement, l’actuel régime est préoccupé par la réponse aux préoccupations des Sénégalais.
Sur la question des audits lancés, Seydou Guèye précise: «Les gesticulations ne servent à rien. Le discours n’ébranle pas le pouvoir, les actes initiés seront conduits à terme.» A Abdoulaye Wade qui propose un format d’audit, le directoire de l’Apr a indiqué qu’il n’est «plus le président pour définir les termes de référence». Rappelant que les audits se portent sur une gestion et non un régime, M. Guèye assure que l’Exé­cutif ne s’immiscera pas dans le travail du Judiciaire.  



Mercredi 18 Décembre 2013 - 13:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter