Somalie: attentat meurtrier des shebabs à Mogadiscio

Un attentat à la bombe a fait au moins huit morts ce samedi 3 mai à Mogadiscio. L’attaque a été revendiquée par les insurgés islamistes shebabs.



Dans les rues de Kidal, en juillet 2013. AFP/KENZO TRIBOUILLARD
Dans les rues de Kidal, en juillet 2013. AFP/KENZO TRIBOUILLARD

L'explosion a eu lieu dans la zone du carrefour très fréquenté de Kilomètre 4, à quelques centaines de mètres de l'aéroport international et non loin de l'ambassade de Turquie. L’engin explosif improvisé, déclenché à distance et qui était posé sur la route ou dissimulé sur le véhicule lui-même, a tué un commandant de la police et plusieurs de ses gardes du corps et des civils. L'homme qui était ciblé, Abdikafi Hilowle, un ancien responsable de l'administration pour la région de Bénadir, était réputé pour ses positions anti-shebabs. Ces derniers ont revendiqué l'attaque auprès de plusieurs médias.

Plus tôt dans la journée, c'est un député qui a échappé au même sort tragique dans le quartier Hamarweyne. Le politicien a été prévenu à temps qu'une bombe avait été placée sur sa voiture. Les assassinats ciblés continuent d'être monnaie courante dans la capitale somalienne.

Le mois dernier, Isak Mohamed Rino, un député, avait été également tué dans sa voiture qui contenait des explosifs. Fin février, une attaque spectaculaire avait visé la villa Somalia,  le palais présidentiel, alors qu’Hassan Sheikh, le président, se préparait à se rendre à la mosquée comme chaque vendredi. Plusieurs kamikazes, vêtus de l'uniforme de l'armée somalienne, appuyés par un véhicule piégé, étaient parvenus à briser plusieurs périmètres de sécurité pour entrer dans une zone censée être ultra sécurisée.

Source: Rfi.fr
 


Dépêche

Dimanche 4 Mai 2014 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter