Spoliation à Mermoz-Sacré-Cœur : Barthélémy Dias accuse…

C’est un Barthélémy Dias dans tous ses états qui a fait face à la presse ce matin. En effet, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur considère que la Sicap, en collaboration avec des fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances orchestrent des magouilles au détriment de sa commune et se partagent la manne financière qui en découle.



Spoliation à Mermoz-Sacré-Cœur : Barthélémy Dias accuse…
J’accuse des agents de la Sicap, donc la Sicap, de piller le foncier de Mermoz-Sacré-Cœur de façon illégale, avec la complicité de certains services de l’Etat. Et j’accuse certains fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances, qui sont supposés délibérer à travers des commissions de contrôle des opérations domaniales de façon juste, de dilapider le foncier de cette commune». Ces propos sont Barthélémy Dias qui s’insurgeait contre ce qu’il considère comme un forfait orchestré par la Sicap, en collaboration avec des fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances.


L'édile de Mermoz-Sacré-Coeur poursuit: «Ce qui est à dénoncer c’est de voir cette spéculation qui est entretenue par des fonctionnaires du ministère de l’Economie et des Finances. C’est la raison pour laquelle il n’y a pas de quoi être choqué quand vous entendez que certains fonctionnaires de ce ministère sont des milliardaires. Ils s’enferment dans une salle en commission de contrôle des opérations domaniales et se partager le foncier et ce sont ces mêmes personnes qui sont attributaires. Si vous partez sur la façade maritime de Mermoz-Sacré-Cœur vous verrez entre ce que ces fonctionnaires ont fait de notre foncier».


«Cette situation ne doit pas perdurer selon l’édile de Mermoz-Sacré-Cœur qui appelle les autorités à se ressaisir : «J’invite les uns et les autres à faire preuve de responsabilité  et de sérénité et se rapprocher de la commune de Mermoz-Sacré-Cœur. Parce que dans cette commune, il y a des individus qui y habitent, qui y sont nés, et grandis et qui remplissent tous les critères pour avoir accès à un logement et qui sont condamnés à être des locataires à vie parce qu’ils ne sont pas des fils de ou qu’ils n’ont pas le bras long et nous n’accepterons pas ce fait», a-t-il averti.
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 21 Mai 2015 - 15:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter