Tchad: des "membres de Boko Haram" jugés

Le procès de dix membres présumés de Boko Haram s’ouvre devant la cour criminelle de N'Djamena.



Ils avaient été arrêtés après le double attentat-suicide en juin dernier dans la capitale.

Selon le procureur général, ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinats, destruction volontaire à l'aide de substances explosives, faux et usage de faux, détention illégale d'armes et de munitions de guerre, détention et consommation de substances psychotropes.

Mahamat Mustapha alias Bana Fanaye, un nigérian figure parmi la dizaine de personnes jugés. Il est présenté par les autorités tchadiennes comme le cerveau du double attentat de N'Djamena.

D’après la même source, Mahamat Mustapha aurait également coordonné un vaste réseau de trafic d'armes et de munitions entre le Tchad, le Cameroun et le Nigeria et aurait également ficelé la logistique du groupe Boko Haram pour ces 3 pays.

Les 15 juin et 12 juillet, deux attentats revendiqués par la secte avaient frappé la capitale tchadienne avec un lourd bilan : plus de 53 morts et 180 blessés.


Bbc afrik

Jeudi 27 Août 2015 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter