Tension sociale au Sénégal, les cadres libéraux accusent Macky Sall

La Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) tient Macky Sall pour responsable de ce qui se pourrait passer au Sénégal ces prochains jours. Ils l’ont fait savoir à l’occasion de leur conférence de presse hier. Les cadres libéraux ont ainsi dénoncé ce qu’ils considèrent comme une répression envers les militants libéraux.



Tension sociale au Sénégal, les cadres libéraux accusent Macky Sall
 «La Fnlc tient pour responsable Macky Sall de toute tension sociale découlant des arrestations tous azimuts de toute personne donnant son opinion et d’une éventuelle condamnation de Karim Wade». Cette déclaration émane des cadres libéraux lors de la conférence qu’ils ont organisé hier.
Ils en ont profité pour appeler le Président de la République à «plus de lucidité pour sauvegarder la stabilité sociale», et lui demande «de ne pas suivre la logique sans issu des intérêts du Parti socialiste (Ps) et des forces insignifiantes de la gauche trotskistes, grands théoriciens de la fameuse traque des biens supposés mal acquis au prix d’une instabilité sociale et politique aux conséquences incalculables».
Sur l’accusation selon laquelle les libéraux tentent de déstabiliser le Sénégal, Abdou Khafor Touré, un de leur membre, botte en touche et demande aux Sénégalais de «distinguer la bonne graine de l’ivraie», car «il est invraisemblable que Me Wade, qui a consacré vingt-six ans d’opposition et douze ans au pouvoir à édifier la démocratie et à mettre notre pays sur les rampes du développement, puissent accepter que tout cela s’écroule en un jour».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 19 Mars 2015 - 14:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter