Thierno Alassane Sall : «L’électricité ira jusque dans les rizières pour… »

Le ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables rassure les femmes du Djobas. En effet, en visite à Notto Djobas, hier, Thierno Alassane Sall a promis à la gent féminine qui s’active dans des Groupements d’intérêt économique (Gie), que l’électricité ira jusque dans les rizières pour réduire les coûts de production.



Thierno Alassane Sall : «L’électricité ira jusque dans les rizières pour… »
Sur les 67 villages qui composent la commune de Notto Djobas, seuls dix sont électrifiés. Cette situation a poussé les femmes du Djobas, accueillant le ministre de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables, à lui étaler leurs doléances.

Mais ce message semble ne pas être tombé dans l’oreille d’un sourd. En effet, Thierno Alassane Sall est d’avis que le gouvernement s’est déjà attelé à la tâche et que bientôt, ce problème sera dépassé. Et c’est dans ce sens que le gouvernement a initié l’électrification de 300 villages à travers un programme géré par son ministère. Et à terme, promet-il : «l’électricité ira jusque dans les rizières pour réduire les coûts de productions».

Mais l’ambition du gouvernement se s’arrête pas là, si l’on en croit le ministre qui annonce que : «Nous allons également électrifier beaucoup de forages pour réduire les dépenses des comités de forage.

Ainsi, le Sénégal sera dans les rampes de l’émergence».
Ces sentiers traduisent, selon lui, le vœu du gouvernement de faire du Sénégal un pays émergent. Et pour y arriver : «le seul secret est le travail ».

Allant dans ce sens, la présidente de l’Union des groupements féminins de Notto Djobas déclare que le chemin est déjà tracé pour atteindre ce but, «nous connaissons le chemin à emprunter pour développer notre localité. Nous avons les idées, mais nous n’avons pas les moyens pour les mettre en œuvre», a-t-elle déclaré. Ndèye Fatou Ndiaye, saluant l’engagement du coordonnateur national des cadres républicains est d’avis qu’il est un exemple à suivre car : «il s’intéresse au développement et non à la politique politicienne»

Ousmane Demba Kane

Vendredi 11 Septembre 2015 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter