Thiès - Incendie du poste de la SENELEC: plusieurs quartiers sans eau

Les populations de Thiès crient leur détresse face à la pénurie d’eau qui frappe plusieurs quartiers de leur ville. Cette pénurie, informent-elles, est survenue après l’incendie du poste de la Senelec survenue à la cité Ousmane Ngom, il y a de cela quelques jours.



Thiès - Incendie du poste de la SENELEC: plusieurs quartiers sans eau
Plusieurs quartiers de Thiès sont sans eau depuis l’incendie du poste de la Senelec survenu dans la nuit du dimanche au lundi dernier. Cet incident a causé, des perturbations dans la distribution du liquide précieux, plongeant les Thiessois dans une colère noire.

«Depuis l’incendie du poste de la Senelec, nous ne pouvons pas avoir de l’eau. Et le pire, c’est que nous sommes obligés de nous rabattre sur les eaux de pluie pour nous approvisionner. Ce qui n’est pas sans conséquences quand on ne peut pas traiter correctement cette eau», crient une habitante de la cité Lamy.

C’est la même situation qui prévaut à la cité Ousmane Ngom où s’était produit l’incendie du poste incriminé. Et, fait savoir un riverain, «avoir de l’eau relève d’un parcours du combattant. Car nous ne disposons pas de citernes pour stocker de l’eau que nous récoltons des pluies. Ce qui fait que, s’il ne pleut pas, nous sommes obligés de faire plusieurs kilomètres, ou encore d’en acheter chaque jour à un prix fort».

Cette situation prévaut dans plusieurs autres quartiers de la capitale du rail. D’où le tollé général noté chez ses habitant qui fustigent l’inertie des autorités.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 26 Août 2016 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter