Tigo s'investi dans le Sport-Etude et s'accroche à la lutte Sénégalaise



L'éducation et le sport interpellent la jeunesse qui est le moteur du développement dans nos différents pays. C'est en cela que l'opérateur de téléphonie mobile, Tigo compte s'investir afin de relever le défi du développement socio-économique.

Dans cette logique, l'entreprise Tigo a procédé à la remise d'un chèque d'un montant de 6.500.000 FCFA au Collège Africain Sport- Etudes (CASE), pour le financement partiel de deux terrains de football aux normes internationales.

« Le budget du centre tourne aux environs de 250 millions. Donc, c'est une bonne chose de recevoir un chèque de 6,5 millions qui pourra contribuer à la bonne marche du collège. Donc, c'est une bonne chose de recevoir un chèque de 6,5 millions qui pourra contribuer à la bonne marche du collège. À chaque fois que notre équipe s'entraîne, on paye la location du terrain.

M Diego Camberos, directeur général de Tigo souhaite que « la connexion à l'internet mobile soit ramenée à un usage simple et utile à tous, élèves et étudiants ». Cette levée de fonds marque la 1ere étape d'une collaboration avec Case, au delà, entre l'éducation nationale, le sport et Tigo.

Les perspectives d'engagement de Tigo dans l'e-éducation sont nombreuses. « Le lancement de l'internet Tigo3G+ est le prétexte idéal pour rendre concret le concept de digital life style auprès des jeunes élèves et étudiants sénégalais » selon l'équipe de Tigo.

Pour ce qui est de la lutte, MCamberos révèle qu'il y au rien de définitif. Nous sommes en train de développer Tigo, et pour cela, la lutte reste une possibilité. Nos concurrents sponsorisent la lutte et nous sommes en train de discuter pour voir quel est le meilleur maniére de le faire » a-t-il dit, avant d'ajouter que c'est un sport qu'il apprécier bien à titre personnel.

Le Collège Africain Sport-Etudes sis à Ouakam a été créé en 2004. Ce complexe dispense un enseignement général associé à l'étude et la pratique du sport. « J'aimerais que les jeunes n'abandonnent pas l'école pour aller vers une carrière de footballeur très hypothétique. Donc, il faut réconcilier les deux. C'est catastrophique et scandaleux un jeune qui joue seulement au ballon alors que les autres sont à l'école » selon le fondateur, El hadji Malick Sy Souris.

De l'avis du fondateur de l'école, « Le futur complexe comptera entre autres deux (02) terrains de football, dont l'un sera en gazon naturel aux normes internationales. Au delà de sa vocation première qui est d'offrir à nos pensionnaires un lieu de vie et d'études, nous comptons mettre à la disposition des riverains et des équipes, l'infrastructure sportive, une fois achevée».

À la différence de certains centres, le Case va permettre la pratique de plusieurs disciplines. « La pluridisciplinarité est une bonne chose parce que les talents sont divers. Ainsi, chacun peut évoluer dans la discipline où il se sentira meilleur » se réjouit MSy.

La levée de fonds au bénéfice du Collège Africain Sport-Etudes de Dakar a eu lieu le 23 novembre 2013 à Barcelone (Espagne) dans le cadre d'un match amical de football entre de hauts dirigeants de Millicom et des investisseurs anciens joueurs professionnels. Tous se sont félicités de cette initiative destinée à soutenir le sport au Sénégal.


Jeudi 6 Février 2014 - 18:00




1.Posté par malijet le 07/02/2014 15:56
Good, bonne chance.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter