PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Tollé sur les décrets d’avance : le ministre des Finances, Amadou Kane répond aux députés



Tollé sur les décrets d’avance : le ministre des Finances, Amadou Kane répond aux députés

La kyrielle d’indignations des députés sur les décrets d’avance signés par le président de la République n’a pas empêché le ministre de l’Economie et des Finances de dire que c’est le plus normalement du monde qu’ils se sont faits. Les décrets d’avance font l’objet d’un engagement, de liquidation comme tous les autres crédits, réplique Amadou Kane qui se voulant plus clair, souligne que l’essentiel des décrets d’avance concerne le budget qu’ils ont trouvé sur place.
 
Les décrets d’avance jugés « trop » par les députés même de la mouvance ont servi d’après le ministre des Finances, au paiement des bourses et allocations familiales (10 milliards), hémodialyse (pour ½ milliard), paiement d’un stock alimentaire à 09 milliards, un autre milliard et demi pour secourir le bétail.
 
Amadou Kane de poursuivre dans les colonnes de « L’as » qu’il a fallu pour les inondations 2 milliards 429 millions et 2 autres milliards pour la sécurisation de la station d’épuration de Cambérène. Face aux députés, il  a également évoqué la réalisation de l’axe Fatick-Kaolack. Ainsi avec plus de 25 milliards, M. Kane soutient que « pour chacun de ces cas, la nature de l’urgence ne souffre d’aucune contestation ».


Samedi 29 Juin 2013 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter