Tourisme: Le Sénégal a enregistré près de 900 000 entrées en 2010



Tourisme: Le Sénégal a enregistré près de 900 000 entrées en 2010
L’industrie du tourisme et des voyages est devenue l’une des toutes premières activités économiques de par sa contribution au Produit Intérieur Brut (PIB) mondial à 11%, le nombre d’emploi créés (plus de 200 Millions) et la richesse annuelle générée (plus de 730 Milliards de dollars US en 2007). Avec des arrivées évaluées à 900 Millions en 2007, le tourisme mondial devrait enregistrer près de 1,6 Milliards de voyageurs à l’horizon 2020. Selon un document remis à la presse ce mercredi 25 mai, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du ATA, le Sénégal a enregistré environ 900 000 entrées en 2010. Avec cette performance le pays de la Téranga devrait conforter sa place de leader dans la sous-région et se positionner comme destination phare de l’Afrique de l’Ouest grâce à ces atouts, notamment «une stabilité politique, une tradition d’accueil et d’hospitalité légendaire, des ressources naturelles diversifiées, un potentiel culturel et artistique très riche».

Le même document d’indiquer: «malgré un contexte de crise économique internationale, le continent africain suit une dynamique de croissance continue avec un taux de progression de plus de 6% en termes d’arrivées touristiques en 2010, en dépit de son potentiel très largement sous exploité».
Ainsi l’activité touristique aura permis aux pays développés de consolider leur croissance économique et aux pays en développement à vocation touristique de limiter les effets des crises enregistrées dans les secteurs primaires et secondaires tout en supportant partiellement les contrecoups de la détérioration des termes de l’échange.


Papa Mamadou Diéry Diallo

Jeudi 26 Mai 2011 - 14:30




1.Posté par diacoundor le 27/05/2011 10:35
Le tourisme au pays de la téranga est une activité de développement générant beaucoup d'emplois.Que ce sois en emplois directs qu'indirects.Ce secteur a permis à beaucoup de nos concitoyens De sortir de de l'ornière.Il a ces avantages,mais aussi ces inconvénients.
La baisse de la TVA aura certes,un effet stimulateur sur le secteur.Le problème c'est comment le gérer,de sorte que tous ceux qui gravitent autour
puissent bénéficier des retombées.Des lois et règlements ont été faits pour un assainissement du secteur.Mais sont ils appliqués?Ce qui est sur,c'est que des étrangers sont là et faussent toutes les règles du jeu.Ils viennent construire ou acheter des affaires ou des maisons qu'ils gèrent comme ils l'entendent.Quand ils ont une maison,ils achètent une pirogue pour leurs excursions en mer.,une voiture pour leurs déplacements mais qui en réalité servent pour la location.Cela leur sert pour leur déplacement quand ils sont en vacance au Sénégal.Quand il ne sont pas là,ils louent les services d'un employé qui à la fois piroguier,jardinier,bricoleur et des fois meme cuisinier et tout cela, moyennant de modiques salaires.A partir de chez eux,ils louent leur maison à des amis ou connaissances qui viennent en vacance au Sénégal.Sur place,ils ont une pirogue,un taxi à leur disposition.A l'embarcadère, les piroguiers prennent leur mal en patience à l'attente d'éventuels clients.Les chauffeurs de taxi idem.Pendant la journée,les rues sont pleines de touristes.Pendant ce temps,dans les hotels et campements,c'est le désarrois.Dans un hotel de quatre étoiles avec 68 chambres,on compte moins de dix clients dans la semaine à cette période de l'année.Ces hoteliers qui s'acquittent de toutes leurs taxes et redevances avec des dizaines d'employés à rémunérer,mis à genoux par les interminables délestages,ont ils un avenir?
Il est temps que l'état prennent ces responsabilités et fasse de la gestion de ce secteur,une de ses priorité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter