Traque des "biens mal acquis" : les noms des "amis" qui ont lâché Karim Wade

Si la Section de Recherche de la Gendarmerie a pu bétonner le dossier d’accusation relatif aux «biens mal acquis» c’est grâce aux nombreuses auditions de proches de Karim Wade. En effet, ils ont été nombreux à défiler devant les enquêteurs de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI).



Traque des "biens mal acquis" : les noms des "amis" qui ont lâché Karim Wade
D’aucuns par peur d’aller en prison on lâché le fils d’Abdoulaye Wade tandis que d’autres ont cherché à semer les gendarmes. Dans les interrogatoires, il est ressorti que Ibrahim Abou Khalil dit Bibo Bourgi était l’un des plus proches collaborateurs de l’ancien Ministre des Infrastructures, de la Coopération internationale, des Transports aériens et de l’Energie. Son nom est revenu plusieurs fois surtout dans l’Affaire DP World, AHS, Daport et autres.
 
Parmi les coïncidences troublantes qui mouillent Bibo Bourgi, il y a le fait que lui et sa famille serait le propriétaire de l’immeuble situé au 18 boulevard de la République qui est le siège de Dp World et aussi celui de Blackpearl Finances SA, un cabinet d’ingénierie financière, propriété de Karim Wade via deux sociétés luxembourgeoises.
 
La notaire Me Tamaro Seydi est elle aussi trempée jusqu’au coup dans l’affaire de DP World. Le dossier d’enquête laisse entrevoir qu’elle aurait enfoncé son camarade de Lycée, Karim Wade. Des passages croustillants de son audition sont confinés dans ce rapport.
 
L’expert comptable, Mansour Gaye a collaboré avec Karim Wade dans le montage de certaines sociétés. Il voulait même devenir le commissaire aux comptes de DP World mais le fils de l’ancien chef de l’Etat avait refusé à l’époque.
 
Coumba Diagne a elle aussi occupée une place prépondérante dans la cession du conteneur à Dp World Dakar par l’entremise du Port Autonome de Dakar (PAD). Elle a même été donneur de leçon.
 
Cette même Coumba Diagne a mouillé un ancien camarade de classe de Karim Wade. Paniquée devant les gendarmes lors de la confrontation, elle s’est emmêlée les pinceaux avant de se défausser sur Pape Mamadou Pouye qui aurait représenté le ministre des Infrastructures d’alors lors de la création de Daport, la société de droit luxembourgeois dont Afriport est actionnaire à 99% de Daport.
 
Les enquêteurs ont pu remonter la piste de Alioune Samba Diassé grâce au numéro de téléphone de Pape Mamadou Pouye alis «Albert Paye». Le nom d’Alioune Samba Diassé a servi à l’abonnement.
 
Au même titre que ces amis et anciens camarades de classe, Karim Wade risque de pénaliser les Directeurs généraux qui gravitaient autour de son ministère. Mbaye Ndiaye des Aéroports du Sénégal (ADS) serait tout prêt de la prison avec les sociétés fantoches créées autour de l’aéroport. Bara Sady est dans le même lot. Il est trempé dans l’affaire DP World serait sur le point d’être inquiété. 

Jean Louis DJIBA

Mercredi 3 Avril 2013 - 16:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter