Très en colère, Macky Sall menace les fauteurs de troubles : Ce que risque Farba Ngom et compagnie

Quelques jours seulement après le résultat retentissant obtenu par Macky Sall et le Sénégal au groupe consultatif de Paris et en Chine, les responsables et militants de l’APR se sont comportés en de vrais sauvageons. Un comportement qui a sérieusement affligé leur leader de président de la République. Ainsi, le président de l’APR a prévu de taper fort sur la table d’ici ce week-end. Des mesures énergiques seront ainsi annoncées et gare aux prochains fauteurs de troubles qui risquent l’exclusion et la déchéance à tout poste obtenu grâce au parti.



Très en colère, Macky Sall menace les fauteurs de troubles : Ce que risque Farba Ngom et compagnie
De lourdes sanctions planeraient sur la tête de Farba Ngom et tous les responsables de l’Alliance pour la République (APR), instigateurs de violences ou d’indiscipline. Le Secrétariat Exécutif National de l’APR va se réunir au plus tard le week-end prochain pour statuer sur la furie de violence qui s’est abattue sur sa formation politique lors des installations des comités électoraux.

Le président de l’APR, par ailleurs, chef de l’Etat est ainsi très chagriné par la situation de terreur qui sévit dans son parti. Il n’a pu digérer la violence extrême notée un peu partout à Matam, Djolof, Dakar, Fatick. La goutte d’eau de trop a été les coups de feu du député et son griot attitré, Farba Ngom à Matam. Ce qui a le plus fait mal au président de la République, c’est que ces chamailleries sont survenues quelques jours seulement après le groupe consultatif de Paris et son voyage très rentable à Chine et au Qatar.

Dès son retour à Praia, Macky Sall va, selon nos confrères de l’As, convoquer le Secrétariat Exécutif National et le Directoire politique. La Direction de l’APR avec à sa tête, le leader prendre de mesures sévères pour que de tels actes ne se reproduisent plus au sein de leur formation politique. Un haut responsable de l’APR joint par PressAfrik.com a confirmé l’information avant de signaler que les contrevenants aux mesures de discipline et d’ordre risquent de lourdes sanctions. D’après les discussions qui se déroulent en haut lieu actuellement et dont les conclusions seront soumises aux deux importants appareils de ce parti au pouvoir, tout responsable ou militant qui s’adonnerait encore à tels agissements (batailles rangées, détention d’armes blanches, de pistolets…) sera automatiquement exclu de l’APR. De plus, la déchéance à tous les postes obtenus grâce au parti sera prononcée.


Mercredi 5 Mars 2014 - 10:45




1.Posté par lakh le 05/03/2014 11:47
il fera rien....on connait Macky sall c'est un poltron....karim wade rék la niémé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter