Tribunal - Procès des personnes handicapées: le Procureur requiert 10 jours de prison - Les prévenus se disculpent



Du nouveau au Tribunal de Dakar où sept (7) personnes handicapées font face au juge pour délit de mendicité sur la voie publique. Six (6) femmes et un (1) hommes arrêtés ce 22 juillet, ces derniers font partie des premières victimes de la mesure de retrait d’urgence des mendiants de la rue. Dans la salle d’audience n°7 qui a refusé du monde, Awa Leye, Awa Fall, Khoudia Leye, Sokhna Kébé, Awa Seck, Coura Ndiaye et le vieux Mamadou SY ont été appelés à la barre vers 11 h 30.

Agés entre 30 et 45 ans, devant la barre, les dames ont soutenu qu’elles ont été appréhendées devant l’hôtel des députés aux environs de 16 heures sauf le vieux Mamadou SY arrêté quant à lui, devant la Cathédrale de Dakar alors qu’il allait rendre visite à sa femme hospitalisée à l’hôpital Aristide Le Dantec.
Face au juge, Awa Leye, Awa Seck, Oumy Sall, Amy Nging, Sokhna Kébé et Coura Ndiaye déclarent qu’elles étaient sur place (devant l’hôtel des députés) pour se partager leur gagne-pain et non pas pour mendier. 

«Le vendredi 22 juillet 2016, nous étions devant la Mosquée Roosvelt pour demander l’aumône comme d’habitude, à l’heure de la prière mais dès que les policiers sont arrivées sur les lieux, ils nous ont demandé de vider les lieux. C’est ainsi que nous sommes partis pour se retrouver devant l’hôtel des députés pour se partager l’argent gagné et c'est là-bas qu'ils nous ont trouver pour nous arrêter», expliquent-elles. 

Le Procureur de la République a requis dix (10) jours d'emprisonnement ferme pour dommages et intérêts pour les femmes mais pour le vieux et Sokhna Kébé, c'est "le renvoi aux fins de la poursuite pour bonne foi". Les prévenus attendent la sentence du juge. 

Le délit de mendicité est puni par l'article 245 qui prévoit dans son alinéa 1 que la mendicité est interdite, allant d'une peine de trois (3) à six (6) mois et l'article 247 qui dit que la peine peut être de cinq (5) à dix (10) ans pour des situations aggravantes. 



 

Aminata Diouf (Stagiaire)

Mercredi 27 Juillet 2016 - 15:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter