Tuerie des Thiantacounes, Béthio Thioune en prison : Macky à l'épreuve de la lutte contre l'impunité



Tuerie des Thiantacounes, Béthio Thioune en prison : Macky à l'épreuve de la lutte contre l'impunité
Le guide religieux des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune est en garde-à-vue à la Gendarmerie de Thiès après la mort de deux de ses disciples, le week-end dernier, à son domicile à Mbour. Une centaine de talibés fidèles au « Cheikh » réclame la libération de leur guide malgré la gravité des accusations qui pèsent sur lui. L’Etat va-t-il céder à la pression des talibés ? En tout cas, les citoyens sont à l’écoute des nouveaux pouvoirs publics sénégalais qui ont affiché leur détermination à lutter contre l’impunité.

Lutter contre l’impunité et les injustices sociales a été au cœur de la campagne du candidat, Macky Sall lors du scrutin du 26 février dernier. Elu président de la République, Macky Sall a réitéré cet engagement devant ses compatriotes lors de son adresse à la nation à l’occasion de la fête de l’indépendance. « Je ne protégerai personne », avait dit le nouveau chef de l’Etat. Quelques jours après la sortie du successeur de Wade, un drame impliquant une autorité religieuse défraie la chronique. Une altercation opposant des talibés de Cheikh Béthio Thioune a fait deux morts à Mbour. Les personnes tuées ont été enterrées en catimini dans la capitale de la petite côte. Selon le procureur de la République de Thiès, Ibrahima Ndoye, Cheikh Béthio Thioune est personnellement impliqué dans ce scandale en tant que donneur d’ordres, mais également propriétaire des véhicules qui ont permis de transporter les victimes. La violence des actes a ému nombre de citoyens qui réclament justice.

Pour ces Sénégalais, la personnalité du « Cheikh » qui est proche de la famille du défunt Khalife général des Mourides, Serigne Saliou Mbacké importe peu. "Nous sommes dans un endroit de Droit. La justice doit faire son travail", lancent en refrain les citoyens sénégalais qui ajoute : "Touba n’a jamais cautionné la violence. Serigne Saliou était un homme de Dieu qui a consacré sa vie à la prière pour la paix au Sénégal". Les citoyens mettent ainsi l’Etat face à ses responsabilités. Macky Sall a visiblement une belle occasion de montrer qu’il est entend procéder à des ruptures dans la prise en charge des problèmes qui
interpellent notre société. Son prédécesseur a connu beaucoup de manquements dans la lutte contre l’impunité. Commanditaire du saccage des journaux, l’As et 24 chronos, l’ancien tout puissant collaborateur de Wade, Farba Senghor n’a pas été inquiété. Entre les deux tours de la présidentielle, gourdins à la main, les disciples de Cheikh Béthio Thioune ont semé la terreur, menaçant toutes les voix hostiles à leur chef et au président de la République sortant. La liste des actes impunis sous le magistère de Wade est loin d’être exhaustive.

Cela a contribué à la chute du régime libéral. Le nouveau régime va-t-il suivre les traces de Wade ou procéder à des ruptures ? En tout cas, la fermeté affichée depuis le début de l’affaire semble rassurer les citoyens qui ont les regards rivés sur Thiès.

ISSA NDIAYE

Mardi 24 Avril 2012 - 18:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter