Tunisie: l’UGTT ne fléchit pas dans ses négociations avec les islamistes d’Ennahda

Première journée de discussion, hier, lundi 12 août, en Tunisie entre le parti Ennahda au pouvoir et la principale centrale syndicale de Tunisie, l'UGTT. Des pourparlers poussés par les tensions et les manifestations qui se poursuivent après l'assassinat d'un député de l’opposition, fin juillet. Les négociations n'ont pas encore abouti à un consensus, de nouvelles rencontres doivent avoir lieu mercredi 14 et jeudi 15 août. Mais les objectifs de l’UGTT restent clairs, selon Sami Tahri son porte-parole.



A Tunis, les manifestants scandent des slogans contre le parti Ennahda devant l'Assemblée nationale, le 27 juillet 2013. AFP PHOTO / YAHYA GABOUS
A Tunis, les manifestants scandent des slogans contre le parti Ennahda devant l'Assemblée nationale, le 27 juillet 2013. AFP PHOTO / YAHYA GABOUS
Sami Tahri
Porte-parole de l'UGTT
On exige que ce gouvernement démissionne pour que les négociations avancent. C'est difficile, mais on est toujours optimistes. [...] On ne peut pas baisser les bras...
Plus


Source : Rfi.fr

 

Dépéche

Mardi 13 Août 2013 - 12:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter