Ultime assaut de la CREI contre Karim: deux juges sur les traces de dizaines de milliards planqués au Luxembourg

A quelques petites semaines de l’expiration de la seconde inculpation de fils du président sortant Wade, la Commission d’Instruction (CI) de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) tente le dernier assaut. En effet, c’est hier aux environs de 23 heures que deux juges ont quitté Dakar par vol air France. Il s’agit du président de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS), Abdoul Aziz Seck et l’ex-parquetier général, Abdoulaye Diagne. Ils seraient sur les traces de plusieurs dizaines de milliards repérés, dit-on, entre le Luxembourg, les Îles vierges britanniques et Caïman.



Hier vers les coups de 23 heures, les juges Abdoul Aziz Seck et Abdoulaye Diagne, respectivement président de l’UMS et ex-parquetier général ont quitté Dakar en partance pour le Luxembourg. Dans leur lettre de mission d’une semaine, il s’agit de « débusquer des dizaines de milliards » à l’actif de Karim Wade dans les liens de la détention depuis avril 2013 pour malversations financières et concussion à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss. Les enquêteurs de la CI de la CREI seront entre le Luxembourg, les Îles vierges Britanniques et Caïman.


Une mission qui intervient, rappelle le journal « la tribune », à quelques petites semaines de la fin de la seconde instruction contre Wade-fils. Via Paris, les magistrats « fouilleurs » rallieront le Luxembourg où les premiers actes de leur mission seront posés. Outre une importante cagnotte supposée appartenir à Karim, des sociétés écrans qui rentreraient dans le patrimoine de l’ancien ministre d’Etat sous le règne de son père, Abdoulaye Wade, seront dans la ligne de mire des juges. 


Lundi 17 Mars 2014 - 10:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter