Un cas d'Ebola diagnostiqué aux Etats-Unis, premier cas qui s'est déclaré hors d'Afrique

L'homme, qui venait du Liberia, est arrivé en bonne santé aux Etats-Unis, avant de développer la maladie quelques jours plus tard. Il est hospitalisé à Dallas (Texas).



Pour la première fois, un cas d'Ebola  est diagnostiqué hors d'Afrique. Un patient ayant contracté la maladie en Afrique, mais dont la maladie s'est déclarée aux Etats-Unis, a été diagnostiqué au Texas, a indiqué mardi 30 septembre un porte-parole des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Qui est cet homme ?

On en sait peu pour le moment sur lui. On ignore son identité ou sa profession, mais il avait voyagé au Liberia et est actuellement hospitalisé à Dallas. Le Liberia est durement touché par l'épidémie de fièvre Ebola.

Comment a-t-il été pris en charge ?

L'homme a été placé en quarantaine. "Au regard des symptômes et des récents voyages effectués par ce patient, nous l'avons admis à l'hôpital et placé en quarantaine pour déterminer s'il a été infecté par le virus Ebola", avait précisé un peu plus tôt un bref communiqué du Texas Health Presbyterian Hospital.

Depuis quand est-il malade ?

Le malade est revenu aux Etats-Unis le 20 septembre, d'après les CDC. Selon les autorités sanitaires texanes, il a présenté les symptômes plusieurs jours après être rentré au Texas et a été pris en charge à partir du 26 septembre.

A-t-il pu contaminer d'autres personnes ?

Le virus ne se transmet pas par l'air, mais par des fluides corporels (sueur, sang, sperme...). Un malade n'est contagieux qu'après l'apparition des symptômes. Le malade ayant présenté des symptômes plusieurs jours après son retour, il est peu probable qu'il ait contaminé quelqu'un dans l'avion.
Toutefois, le site américain Vox souligne qu'on ne sait pas si le patient a été en contact avec d'autres personnes aux Etats-Unis. Et le directeur des CDC estime qu'il "possible que quelqu'un qui a été en contact avec cet individu puisse développer Ebola dans les semaines à venir"La famille du patient a donc été mise en quarantaine.
Mais il s'est voulu rassurant : "Je n'ai aucun doute que nous contrôlerons l'importation de ce cas d'Ebola pour l'empêcher de se propager largement dans le pays"

Y a-t-il d'autres cas aux Etats-Unis ?

Aucun autre cas n'a été détecté sur le sol américain, pour le moment. Mais, dimanche, un médecin américain en contact avec le virus Ebola en Sierra Leone a été rapatrié et placé en quarantaine dans une clinique des Instituts américains de la santé (NIH). Le patient, dont l'identité n'a pas été révélée, travaillait comme volontaire dans un centre de traitement d'Ebola en Sierra Leone.
Deux médecins américains et une missionnaire aide-soignante rapatriés aux Etats-Unis après avoir contracté le virus au Liberia ont été guéris il y a quelques semaines. 

Où en est la maladie ?

L'épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition du virus en 1976, a franchi le cap des 3 000 morts. Le virus a en effet tué près de la moitié des quelque 6 500 personnes infectées recensées, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Sur un total de 6 574 malades d'Ebola dans cinq pays d'Afrique d'Ouest, 3 093 sont mortes, précise l'OMS dans un dernier bilan arrêté au 23 septembre.

FRANCETV INFO

Mercredi 1 Octobre 2014 - 11:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter