Un cas de polio en Afghanistan inquiète les ONG

Une fillette de trois ans a été infectée par le virus de la polio puis traitée au Pakistan, a annoncé mardi le ministère afghan de la Santé. Avec le Nigeria, l'Afghanistan et le Pakistan font partie des trois derniers pays au monde où la maladie n'a pas été éradiquée. En cause, les islamistes radicaux qui jugent les traitements dangereux.



Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en Afghanistan, le 26 janvier 2014.
Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en Afghanistan, le 26 janvier 2014.

Issue d'une famille nomade, la petite Sakina est le premier cas de poliomyélite  confirmé à Kaboul depuis 2001. La maladie infectieuse est le signe de conditions de vie dégradées mais aussi des réticences de certaines familles à faire vacciner leur enfants. L'ONG française Première urgence - Aide médicale internationale  est installée en Afghanistan depuis 1980. L'organisation mène des campagnes de vaccination dans plusieurs régions afghanes dont la province instable de la Kunar.

Zones blanches

Et ce n'est pas sans poser problème rapporte le docteur Sayed Omar Niazi, membre de l'ONG : « Il y a de la mauvaise propagande contre la vaccination dans cette province de la Kunar, explique-t-il. Ça dure depuis un moment, ce n'est pas récent. Et ça continue. Certaines personnes font croire que le virus du sida est injecté dans les vaccins contre la polio. Il y a d'autres problèmes aussi liés à l'insécurité. Il y a des zones blanches, des zones où nous ne pouvons pas aller pour faire notre programme de vaccination ».

Sans les nommer, le médecin vise notamment les talibans qui empêchent les équipes de vaccination de pénétrer dans certaines régions qu'ils contrôlent. Il devrait pourtant être possible d’éradiquer la maladie, assure le responsable. Alors que 80 cas ont été répertoriés en 2011, il n'y en avait plus que quatorze l'an dernier.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 12 Février 2014 - 10:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter