Un jeune élu djiboutien d'opposition arrêté pour outrage au président sur internet

Un jeune blogueur, député suppléant et opposant au régime d'Ismaïl Omar Guelleh, est emprisonné depuis le 5 décembre à Djibouti. Said Houssein Robleh, étudiant en 4e année de médecine, a été interpellé dans un cybercafé après avoir critiqué le président sur internet, selon ses proches. Ils dénoncent des tortures en prison, s'inquiètent pour sa santé et demandent sa libération immédiate. Ahmed Hachim-Loita, porte-parole en Europe de son parti, l'Union pour la démocratie et la justice (UDJ), répond aux questions de RFI.



Said Houssein Robleh, le 31 juillet 2013 Udj-djibouti.com
Said Houssein Robleh, le 31 juillet 2013 Udj-djibouti.com
Ahmed Hachim Loita

Union pour la démocratie et la justice

Said Houssein Robleh a été torturé apparemment. Il se trouve dans un état sanitaire très grave, sans avoir reçu les soins adéquats. On lui reproche simplement d'avoir alpagué, sur internet, le dictateur Ismail Omar Guelleh. (...) Forcément, il va être en préventive pendant six ou sept mois, admettons, mais il risque tout simplement la mort."

69___djibouti___son_udj_ahmed_hachim_loita__.mp3 69_-_DJIBOUTI_-_Son_UDJ_Ahmed_Hachim_Loita_-.mp3  (513.18 Ko)



Dépêche

Jeudi 12 Décembre 2013 - 12:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter