Un navire battant pavillon tanzanien coulé au large de Dakar, opération de renflouement en cours



Le comité national de coordination de l'action de l'Etat en mer travaille présentement sur un projet de renflouement de la quarantaine de conteneurs qui a coulé avec un navire battant pavillon tanzanien dénommé "SEASOUL 1" au large de Dakar, a-t-on appris vendredi à Dakar. Selon la Haute autorité chargée de la coordination de la sécurité maritime, de la sûreté maritime et de la protection de l'environnement marin (HASSMAR), cette opération est exécutée avec le concours de sociétés de la place, face à la "défaillance de l'armateur dont la responsabilité reste totalement engagée".
 

Le navire battant pavillon tanzanien dénommé "SEASOUL 1", arrivé en rade extérieure du port de Dakar le 9 août à 05h10, a coulé trois jours suivant, vers 14h25, au niveau du point de mouillage qui lui a été assigné, en attendant son entrée au port, indique la HASSMAR. Elle fait savoir que les 12 membres de l'équipage ont été secourus et mis à la disposition de la Gendarmerie nationale.
 

"Selon le manifeste, le navire transportait une cargaison en transit à Dakar, constituée de quarante-cinq conteneurs de vingt pieds dont trente-sept contiendraient des cartouches de chasse, quatre des fusils de chasse et quatre autres de la poudre de chasse conditionnée dans des fûts en carton", note la HASSMAR, soulignant avoir reçu l'alerte du Centre de coordination des opérations de la Marine nationale, cinq minutes après l'incident.

 
"Conformément aux dispositions du Plan national d'interventions d'urgence en mer, la HASSMAR a aussitôt mis en place un comité national de coordination (CNC). Ce comité est constitué de toutes les parties prenantes à la gestion d'un tel incident et travaille dans le cadre d'une démarche interministérielle, à la fois inclusive et participative", ajoute la source. Le CNC "reste actif et une posture opérationnelle permanente est adoptée par les structures impliquées, pour assurer la sécurité des populations ainsi que celle des usagers de la mer et en même temps protéger l'environnement marin".
 

Dans ce cadre, est-il indiqué, trois des quatre conteneurs qui étaient à la dérive ont été retrouvés et sécurisés, après le constat de l’ouverture d'un parmi eux".
APS


Vendredi 22 Août 2014 - 20:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter