Une station balnéaire du Kenya attaquée par des hommes armés

Des hommes armés ont lancé une attaque au Kenya ce dimanche 15 juin dans la soirée, dans la ville côtière de Mpeketoni. Les autorités n'ont pas confirmé s'il y a des victimes, mais des témoins parlent de plusieurs morts. Selon le porte-parole de l'armée kényane, il pourrait s'agir d'assaillants membres des shebabs, les islamistes somaliens liés à al-Qaïda. L'armée assure que des avions et hélicoptères poursuivent ce soir les assaillants.



Des soldats kenyans sur les lieux d'un attentat à Monbasa. les villes côtiètres du Kenya sont régulièrement la cible d'attaques de la part des shebabs. Reuters/Joseph Okanga
Des soldats kenyans sur les lieux d'un attentat à Monbasa. les villes côtiètres du Kenya sont régulièrement la cible d'attaques de la part des shebabs. Reuters/Joseph Okanga

Selon le commandant Emmanuel Chirchir, porte-parole de l'armée kenyane, les hommes armés ont ouvert le feu vers 20h heure locale à partir de deux minibus à Mpeketoni, une ville du bord de l'océan indien, proche de la presqu'île de Lamu. Ils auraient alors commencé à tirer « sur les gens autour » d'eux, et mis le feu à un poste de police, selon le site du quotidien le Standard. Ils auraient ensuite attaqué au moins deux hôtels de la station balnéaire. Des habitants ont alors fui vers la forêt. Aucun bilan de victimes n’a été fourni, mais un témoin a rapporté à des journalistes du site du Standard avoir vu les corps d'au moins six morts.

Selon les premières informations de la police, les assaillants seraient arrivés dans la ville à bord d'un véhicule dérobé dans une ville voisine. Ils auraient également volé des armes dans la région. Des informations qui restent à confirmer. Très rapidement, sans donner d'éléments précis, le porte-parole de l'armée a ajouté que les assaillants étaient soupçonnés d'être des miliciens shebabs, les islamistes somaliens liés à al-Qaïda, qui ont déjà revendiqué l'attentat contre le centre commercial Westgate de Nairobi, qui a fait plus de 65 morts en septembre dernier.

La région de Lamu est un haut lieu du tourisme kényan, connu pour son architecture classée sur la liste du patrimoine de l'humanité de l'Unesco.


Dépêche

Lundi 16 Juin 2014 - 04:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter