VIDEO DIRECT CAN 2013-Burkina Faso vs Togo: Les Etalons en demi-finale, les Eperviers éliminés

Le Burkina Faso et le Togo qui ont déjà déjoué les pronostics dans cette CAN en dépassant le cap des premiers tours pour se qualifier en quart de finale, ont déjà procuré satisfaction dans ce tournoi. Au terme de ce quart de finale entre Etalons (en maillots verts) et Eperviers (en maillots jaunes), l’équipe qui sortira vainqueur, croisera en demi-finale le Ghana au Nelspruit Stadium et se permettra de poursuivre le rêve sans beaucoup de pression.



Le coup d'envoi vient d'être donné au Mbombela Stadium par l'arbitre sénégalais Badara Diatta. Moumouni Dagano tient le brassard de capitaine côté burkinabais, et côté togolais, on l'aperçoit sur la main gauche d'Emmanuel Adebayor.


13ème minute de jeu, et les filets ne tremblent toujours pas dans cette pelouse du stade Mbombela pas en très bon état à l'image du Nelspruit Stadium et des autres stades d'Afrique du Sud concoctés pour cette Coupe d'Afrique.

Match équilibré pour le moment avec des assauts qui n'aboutissent pas encore de part et d'autre.


Les togolais se font peur sur ce centre venu du gauche de Gakpé (17) que Floyd Ayité (N10) sous le coup de la précipitation, frôle du plat du pied droit. Sans problème pour le gardien burkinabé.




Légère domination togolaise quand même à l'image de ce décrochage d'Adebayor bien stoppé par Coulibaly.

A rappeler que les togolais n'ont jamais franchi un quart de finale de Coupe d'Afrique, contrairement aux burkinabés qui ont connu cette joie en 1998 chez eux, avant d'être éliminés à l'époque par l'Egypte qui avait finalement remporté la coupe.

Les burkinabais mettent la pression et chauffent la défense togolaise qui néanmoins, se défend bien. Ils prennent le contrôle du match depuis la 25ème minute. On réplique côté togolais avec ce centre venu du flanc droit dévié par le portier des Etalons.


Carton jaune pour Gakpé à la 33ème minute. Il fait faute sur Koné (N6) et prend le deuxième avertissement togolais après celui d'Ayité.

Pas encore une occasion franche dans cette rencontre. Le une-deux entre Ayité et Gakpé a failli faire mal aux burkinabais, mais le dernier nommé n'a pas bien suivi.

Carton jaune pour Outtarra (13), mais aussi pour le N6 togolais Gafar pour protestation.

Rythme moins élevé que dans le quart de finale qui a opposé un peu plutôt la Côte d'Ivoire au Nigéria.


C'est la mi-temps. Eperviers et Etalons qui se séparent sur le score vierge de 0-0. Beaucoup de prudence et peu d'initiative des deux côtés, avec une possession de balle égale.


Encore 45 minutes pour départager togolais et burninabais. Les Eperviers déclenchent d'entrée les hostilités avec cette tête d'Adebayor qui trompe le gardien burkinabais sauvé de justesse par son défenseur qui dégage le ballon presque sur la ligne. Le centre de Gakpé était parfait.

Les hommes de Paul Put ont pour l'instant le monopole du ballon et Janathan Pitroipa est en train de causer d'énormes difficultés à la défense togolaise.

64èm' minute et toujours pas de buts dans ce quart de finale.


Paul Put procède au premier changement du match. Il lance Nakoulma à la place de Outtarra (N13). Didier Six réplique en faisant entrer Segbefia (N14) à la place d'Ayité (10).

Segbefia, le nouvel entrant qui s'illustre à la 72ème minute sur une reprise de volée, mais trop écrasée. 


Il y a eu un petit quelque chose dans la défense togolaise avec Nakulma qui réclame un penalty à l'arbitre sénégalais qui dit niet. Il est tombé après un  contact avec le défenseur togolais, mais rien, estime Badara Diatta.

Grosse occasion d'Adebayor à la 75ème minute qui se débarrasse et de Coulibaly et de Koné avant de se heurter au portier Daouda Diakité très vigilant  qui se blesse d'ailleurs sur cette action.

On entre dans le dernier quart d'heure et le but tarde toujours à venir dans cette rencontre. 

Et quel joueur ce Nakoulma qui depuis son entrée à la place de Ouattarra, malmène la défense togolaise, surtout sur son côté gauche. Il est d'un apport concret le numéro 22 burkinabais.

On joue les arrêts de jeu et le score ne change toujours pas. Match toujours équilibré et pauvre en réussites, même si les occasions franches n'ont pas manqué surtout pour Adebayor qui a eu à faire face au portier burkinabé à deux reprises.


L'arbitre sénégalais siffle la fin du temps réglementaire sur ce score vierge, et comme hier, on va recourir à la prolongation pour savoir laquelle de ces deux formations va affronter les Black Stars du Ghana en demi-finale.

Ça redémarre pour 30 autres minutes dans ce match qui, rappelons-le, oppose deux équipes qui n'étaient pas pressenties, en tout cas dans les pronostics d'avant CAN à ce stade de la compétition et du coup, joue sans trop de pression.


Romao (N15) prend d'entrée un carton jaune en faisant un tacle irrégulier sur Kaboré qui manifestement se tord de douleur.


Le match se déroule dans la moitié de terrain togolaise en ce début de première période de la prolongation. Paul Put fait entrer Abdou Traoré (N21) à la place de Sanou (N20) gagné par la fatigue.


Et quelle percée d'Abdou Razack  Traoré qui vient d'entrer en jeu. Il est allé comme une flèche tout droit vers les buts d'Agassa qui tout de même, réussit à se saisir du ballon. La frappe était bonne.


Le Burkina Faso marque et c'est sur une belle tête de Pitroipa qui s'est élevé plus haut que tous sur un corner du flanc droit bien tiré. Il mérite amplement ce but le joueur de Rennes en France qui inscrit sa deuxième réalisation du tournoi.

Fin du premier quart d'heure de la prolongation et bref changement de camp demandé par l'abitre sénégalais.


Le coup d'envoi est donné pour la seconde et dernière mi-temps de la prolongation. Six lance Womé (N3) en faisant sortir Serge Akakpo (N5). Le buteur sort également côté burkinabé. Pitroipa qui a fait un très bon match cède sa place à Florent Rouamba (N7). Mission accomplie pour l'attaquant des Etalons.


111ème minute: les togolais poussent, mais la réaction à cette heure du match risque de ne pas porter ses fruits car les jambes deviennent lourdes et on pêche dans les dernières passes.


Saifou (N7) remplace Amewou (N6) pour les cinq dernières minutes du match. Didier Six qui joue son va-tout en cette fin du match qui tire à l'avantage du Burkina Faso.

Noukoulma qui a encore du jus dans les jambes contre-attaque, mais la défense togolaise répond présente. 03 minutes de temps additionnel et 03 minutes pour la bande à Adebayor pour revenir au score.


Carton jaune pour Bossou (N9). 


C'est fini sur ce score d'1 but partout et le Burkina Faso pour la deuxième fois de son histoire décroche le ticket pour les demi-finales. Les Etalons absents de ce carré d'as depuis 1998, vont, grâce à un grand Jonathan Pitroipa, croiser le Ghana de Appiah en demi-finale au Nelspruit Stadium.


Dimanche 3 Février 2013 - 18:51


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter