VIDEOS DIRECT CAN 2013-Demi-finale Ghana vs Burkina Faso: les Etalons se paient les Black Stars et entrent dans l'histoire

Le Burkina Faso va-t-il réaliser son rêve de disputer pour la première fois de son histoire une finale de Coupe d’Afrique, ou l’opportunité de remporter un cinquième trophée continental se présentera encore une fois pour le Ghana ? Réponse dans 90 minutes, au terme de cette deuxième demi-finale entre Black Stars (en maillots blancs ) et Etalons (en maillots verts ) qui connaissent déjà l’adversaire en cas d’accession en finale après la sévère correction infligée au Mali par le Nigéria (4-1) dans la première demi-finale jouée un peu plutôt au Models Stadium.

Au Mbombela Stadium de Nelspruit, les hommes de Paul Put qui ont déjà fait satisfaction dans cette CAN en déjouant les statistiques et en arrivant à ce stade de la compétition où on les attendait moins, n’ont rien à perdre dans cette rencontre face aux poulains de James Appiah assoiffés de trophées, après avoir été coiffés sur le fil par la Côte d’Ivoire en 1992 et l’Egypte en 2010. A rappeler que le Ghana a à son actif 04 coupes d’Afrique remportées, alors que le Burkina Faso n’a jamais réussi à dépasser une demi-finale de CAN depuis 1998.



Le Coup d'envoi est donné par l'arbitre tunisien Slim Jedidi très connu au Sénégal pour avoir officié la fameuse rencontre Sénégal vs Côte d'Ivoire à Dakar.

A signaler la titularisation côté burkinabais de Nakoulma (N22), auteur d'un énorme match contre le Togo. Les Etalons se montrent les plus entreprenants dans ce début de match, notamment avec une belle maitrise de la balle et des assauts répétés.


John Paintsil (N4) s'écroule à la 06ème en se tenant la cuisse droite. C'est sans doute un claquage et il va malheureusement quitter tôt ses coéquipiers. Il est évacué sur la civière et remplacé par Salomon Asante (N14) qui évolue au Chelsea de Ghana.

Pénalty pour le Ghana à la 11ème minute. L'arbitre tunisien estime que Panandetiguiri (N12) a retenu le maillot de Atsu (N7). Penalty transformé par Mubarak Wakaso (N22) qui en a fait sa spécialité. 1-0 pour les Black Stars.


Belle réaction burkinabée après ce but à l'image de cette chevauchée de Nakoulma irrégulièrement stoppé par Rabiu (N11) qui prend le premier carton du match.

Bonne frappe lointaine de Wakaso, le buteur, mais sans problème pour le portier burkinabé Diakité.


La pression burkinabaise sur cette frappe non cadré de Préjuce Nakoulma très remuant dans ce match. Il  était bien servi par son capitaine Charles Kaboré sur un corner. Le but ghanéen a plus motivé que freiné les hommes de Paul Put qui ont incontestablement la possession de balle.

Le capitaine ghanéen perd son duel face au portier Diakité qui sort ce ballon en corner. Et quel bon appel de Gyan Asamoah!


Nakoulma s'est trouvé seul face au gardien ghanéen Dauda, mais écrase trop son tir sous le coup de la précipitation. Il avait pourtant la balle de l'égalisation l'attaquant titularisé pour la première fois. Il touche en tout cas beaucoup de balles.

Asante a failli doubler la mise pour le Ghana sur un exploit de Kwadwo Asamoah (N20) qui a éliminé le latéral droit pour affrir un bon centre du gauche au nouvel entrant qui a trop ouvert son pied droit.

40ème minute de jeu et le Ghana mène toujours par 1-0 sur un penalty obtenu à la 11ème minute et transformé par Wakaso. Avec un Pitroipa bien maitrisé pour l'instant par le duo John Boye(N21)-Isaac Vorsah (N15). Boye et Pitroipa se conaissent bien car ils évoluent tous les deux à Rennes en France.


Slim Jididi siffle la fin de la première mi-temps sur ce score en faveur des Black Stars qui semblent faire l'essentiel pour le moment, même si les Etalons dominent légèrement cette rencontre avec des assauts répétés, mais pas avec beaucoup d'inspiration.

Ça redémarre au Mombela Stadium de Nelspruit dans cette demi-finale entre le Ghana et le Burkina Faso qui disputent le ticket pour affronter le Nigéria en finale à Johannesburg. Appiah fait sortir d'entrée Rabiu blessé en fin de première mi-temps, pour lancer Dereck Boateng (N9). Un changement poste pour poste.

Quelle occasion pour le Burkina à la 52ème minute. Bance (N15) place une puissante tête sur un  corner du gauche de Kaboré, mais la balle est stoppée net par Dauda sur la ligne, suscitant à cet effet des réclamations burkinabaises à l'arbitre. Ce n'est pas dedans, semble-t-il.

Asamoah Gyan (N3) touche le poteau gauche de Diakité. Il était seul en face du gardien, le capitaine des Black Stars qui manque l'immanquable.

Egalisation burkinabaise à la 59ème minute. C'est Bance qui marque et inscrit sa première réalisation depuis le début du tournoi. Il a profité d'une belle passe de Florent Rouamba (N7) pour tromper Dauda d'un intérieur du droit à la Thierry Henry. Egalisation méritée du Burkina qui ne s'est pas lassé de pousser après le but concédé.

Ils continuent de mettre la pression, les homms de Paul Put. Ça a failli faire mouche pour le Ghana car J. pitroipa s'était défait sur ce coup de la défense et s'est retrouvé en face du gardien sur un contrôle orienté. Faute de main, signale l'arbitre qui inflige un  carton jaune à l'homme qui a libéré son équipe en quart face au Togo.

Il est en train de malmener la défense ghanéenne ce Pitroipa qui obtient une faute à l'entrée de la surface ghanéenne, après avoir été séché par Boateng. Coup-franc tiré en puissance par le buteur Bance qui frôle le cadre.

Grosse occasion d'Atsu qui se heurte à la défense pour avoir mis du temps à chercher son pied gauche. Belle tête également de Gyan qui met le ballon juste au dessus du but de Diakité. Et avertissement pour Paul Coulibaly qui a asséné un coup de patte à Gyan sur les parties intimes. Il pourrait bien prendre un rouge. L'arbitre a été généreux avec lui sur ce coup.


Le Burkina domine en ce moment et a les possibilités de marquer.  Le "une-deux" avait bien fonctionné entre Nakoulma et Pitroipa qui en ont fait trop finalement.


Ça chauffe dans le camp burkinabé, mais la frappe du gauche d'Atsu trouve la main ferme de Diakité. S'en est suivi un cafouillage qui a failli être fatal aux Etalons.


Koffi Mouhamed (N5) est au sol. Il va sans doute quitter ses coéquipiers à cause d'un claquage à la cuisse droite dans un duel avec l'attaquant ghanéen. Comme Paintsil en première mi-temps, il est évacué lui aussi sur civière et et remplacé par Henri Traoré (N3).

C'est fini et on va vers la fatidique épreuve de prolongation pour départager ces deux équipes. Match dur, équilibré et très physique quand même, qui n'a pas encore livré tous ses secrets.

C'est reparti pour la première mi-temps de la prolongation entre le Ghana et le Burkina Faso qui se neutralisent toujours sur ce score de parité. A rappeler que le Ghana reste toujours invaincu face au Burkina Faso. 

Belle frappe cadrée d'Afful à la 94ème minute, mais Diakité, très bon ce soir, réussit une belle parade. Le "une-deux" avait bien marché entre Gyan Asamoah et Afful. On ralentit le rythme des deux côtés à cause des jambes qui commencent à devenir lourdes, mais surtout à cause de la pelouse du Mbombela très lourde également. Du sable a été répandu sur la pelouse qui a été infectée par des champignons.

James Appiah effectue son troisième et dernier changement, et c'est pour faire entrer Clottey (N17) à la place du buteur Wakasa.

Quelle occasion de Bance à la 102ème minute. Il réussit à éliminer toute la défense ghanéenne avant de voir son tir trop écrasé, s'envoler dans les airs. Quelle énergie du buteur burkinabé très bon ce soir.

But refusé de Nakoulma à la 104ème minute. L'arbitre tunisien estime que l'attaquant burkinabé a fait faute sur Kwadwo Asamoah. Décision très discutable de l'arbitre car Nakoulma semble profiter d'une mésentente entre Asamoah et Dauda et a joué le ballon sans faute. Il fera jaser ce but refusé.


Fin de la première mi-temps de cette prolongation et bref changement de camp imposé par l'arbitre. C'est encore le Burkina qui se met en premier à l'oeuvre sur cette attaque conclue par un tir de Bance hors cadre. Il est en train de faire vivre l'enfer à la défense ghanéeene cet Aristide Bance. Son tir a été repoussé in-extrémis sur la ligne par Afful. Quelle domination des Etalons qui déroulent désormais dans la moitié adverse.

Carton rouge pour J. Pitroipa à la 116ème minute, au moment où le Burkina met la pression. Grosse décision de l'arbitre qui estime que l'attaquant burkinabais qui était déjà averti a fait une simulation dans la surface ghanéenne. C'est sévère car il y a bien eu contact entre lui et John Boye.

Encore Bance qui s'illustre sur cette puissante frappe sortie en corner par Dauda. Il avait gagné son duel face au défenseur sur une belle remise.

Ce sera tout pour cette prolongation. Il ne reste plus que la séance des tirs-au buts. On se concentre, on prie des deux côtés pour remporter ce fatidique et dernier exercice. On a vécu un match digne d'une demi-finale de Coupe d'Afrique. Il y a eu du jeu, des occasions et beaucoup d'émotions également. 


L'adrénaline monte et c'est Isaac Vorsah (N15) qui va tirer le premier. Il rate. Il a mis le ballon complètement hors cadre.

Bakari Koné tire et marque pour le Burkina (1-0)

Atsu (N7) marque pour le Ghana (1-1)


Henri Traoré marque pour le Burkina (2-1)


Afful marque pour le Ghana (2-2)


Coulibaly manque son pénalty et met les deux équipes à égalité (2-2)

Clottey (N17) met le ballon hors cadre. 

La panenka de Bance qui redonne l'avantage au Burkina (3-2)


Le cinquième tir ghanéen est repoussé par Diakité et le Burkina Faso entre dans l'histoire avec pour la première fois une qualification en finale de Coupe d'Afrique. Succès logique et mérité de la part des poulains de Paul Put qui, malgré un but refusé et une infériorité numérique, réussissent à prendre le dessus sur les Black Stars, quatre fois champions d'Afrique et plusieurs fois finalistes dans cette prestigieuse compétition africaine. Pour la première fois de son histoire, le Burkina Faso qui, disait-on pourtant, n'avait rien  à perdre dans cette rencontre, défait le Ghana, et se hisse pour la première fois en finale de la CAN et va croiser le Nigéria dimanche prochain. Finale que vous pourrez également suivre sur votre site PressAfrik.



Mercredi 6 Février 2013 - 19:09



1.Posté par Rico le 07/02/2013 11:09
juste vous dire qu'on dit Burkinabè qu'on soit au masculin ou au féminin. c'est un mot dans une langue locale (le fulfundé qui est la langue des peulhs). Merci!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter